emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Femmes et filières scientifiques : elles désertent alors que les opportunités d’emploi explosent !

 | par 

Femmes et filières scientifiques : elles désertent alors que les opportunités d’emploi explosent !
Dans la filière informatique, ce constat dérive moins d’une disparition des femmes que d’une arrivée massive des hommes
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Les femmes désertent les filières high tech. C’est en tout cas le constat dressé par l’étude Gender Scan du cabinet Global Contact, publiée en 2017. De fait, dans l’enseignement supérieur, les jeunes filles désertent les filières scientifiques.

 

 

> Offres d’emploi dans l'industrie : 609 postes disponibles

 Plus inquiétant, cette chute est également observable dans le secondaire, chez les nouvelles générations ; en 2010, elles étaient 25 % en premières technologiques. Or elles atteignent péniblement les 18 % en 2015. Quant à leur proportion en terminales sciences de l’ingénieur, elle stagne à 13 %.

Seulement 16% de codeuses

Une fois les études terminées, la représentation des femmes dans le domaine est tout aussi faible. Elles sont 16% de codeuses, 13% dans les biotechnologies et 11% dans le secteur logiciels et les services informatiques. A l’issue d’une étude sociologique sur les conditions d’étude des filles en école d’ingénieur, l’Association des femmes ingénieurs constate toujours leur part minoritaire dans cette spécialité(28,4%). « Un peu moins d’un tiers des élèves ingénieurs sont des filles et ce chiffre cache une grande disparité. Dans le détail, 11% seulement d’entre elles optent pour l’informatique et les sciences de l‘ingénierie dures alors que 50% s’oriente vers la chimie, la biologie ou le secteur de l’environnement » explique Aline Aubertin, la présidente de l’association.

 

Pour une fois, le syndrome du « c’était mieux avant » s’applique bien. Entre 1972 et 1985, l’informatique était ainsi la deuxième filière comportant le plus de femmes ingénieures au sein des formations techniques. En 1982, la part des femmes dans les métiers de l’informatique en France était de 34 % contre 20 % en 2002 (source : Insee). Aujourd’hui les chiffres s’entêtent à stagner voire, pire, à régresser.

Lutte de pouvoir

« Dans la filière informatique, ce constat dérive moins d’une disparition des femmes que d’une arrivée massive des hommes. Ceux-ci ont investi en grand nombre les écoles et les spécialisations qui se sont peu à peu ouvertes dans ce domaine rendant le milieu plus difficile d’accès pour les femmes» confie Aline Aubertin. Alors même que les femmes ont grandement participé au début de l’ère informatique, et à concevoir de nombreux logiciels, le secteur, gagnépar des enjeux économiques importants, est progressivement devenu très masculin véhiculant par la même un certain nombre de stéréotypes. C’est à contrer ces obstacles que s’attelle depuis des années l’association.

 

Représentative du monde économique, Femmes ingénieurs est régulièrement en lien avec le ministère du travail ainsi qu’avec le ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur. « Nous avons peu de retour en revanche du ministère de l’éducation nationale alors même que la question de l’orientation se joue dès le collège ».

C’est à ce stade qu’agit particulièrement une autre association ; Femmes et mathématiques. Constituée d’enseignant.es, de mathématiciennes, de chercheur.e.s du secondaire, celle-ci organise, chaque année un grand forum des jeunes mathématiciens. Cette journée est une occasion pour les collégiens de découvrir les travaux de femmes scientifiques, de s’interroger sur les stéréotypes et sur les discriminations sociales et professionnelles en présence de sociologues. « Nous organisons également les journées Filles et mathématiques dans tous les collèges de France. Les élèves sont conviées dans un lieu universitaire et participent à des ateliers, des conférences sur l’orientation et des speed meetings avec de jeunes femmes investies dans des métiers scientifiques » avance Anne Boyé, sa présidente.

Lutter contre les stéréotypes dès l’école

« Au cours de ces journées nous constatons combien les stéréotypes sont déjà très ancrés. Les filles ne se projettent pas dans un univers scientifique et sous estiment déjà beaucoup leurs compétences en math ». De fait, la perception des disciplines, notamment scientifiques est fortement marquée par le genre. Le nouveau challenge de l’association est donc désormais d’ouvrir son champ d’action au niveau du primaire en touchant aussi bien les parents d’élèves que les enseignants. « Tout le monde se croit à l’abri des stéréotypes mais nous agissons tous inconsciemment selon des préjugés associés au genre » témoigne Véronique Slovacek-Chauveau, membre du conseil d’administration de l’association et ancienne professeure de mathématiques dans le secondaire.

Alors l’heure du développement exponentiel du numérique, des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle il est en effet urgent pour la société de ne pas se priver de la moitié de ses talents !

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

483 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X