emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Fibre optique : un déploiement qui requiert des compétences

 | par 

Fibre optique : un déploiement qui requiert des compétences
Entre 2012 et 2016, le volume de fibre déployé sur le territoire a été multiplié par 4,5
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le déploiement de la fibre optique sur le territoire français mobilise un nombre croissant de professionnels compétents. Plusieurs métiers très différents et à forte qualification sont sollicités chez les installateurs pour le déploiement du réseau FttH (Fibre optique jusqu’au domicile). Mais certains métiers sont en tension.

Entre 2012 et 2016, le volume de fibre déployé sur le territoire a été multiplié par 4,5. Ce volume pourrait être multiplié par 7 entre 2012 et 2019. Le succès de l’opération dépend pour beaucoup de la capacité à mobiliser chez les installateurs, en temps et en nombre suffisant, les collaborateurs détenant toutes les compétences exigées. Dans le cadre du déploiement de la fibre optique, le nombre d’emplois nécessaires en 2021 va dépasser les 22 000 (1). Pour pouvoir ces emplois, il va falloir mobiliser tous les ans en moyenne 3800 nouveaux entrants dans le domaine. Cela passera par la voie du recrutement, de la mobilité interne et de l’intérim, avec une pointe à 7 500 en 2021.

Les difficultés d’attractivité s’avèrent importantes, notamment sur les profils de type Bac+2. Pour parvenir à doter les postes, les installateurs mobilisent différentes pratiques de gestion des ressources humaines avec le recours à l’intérim, à la sous-traitance, à la mobilité interne mais aussi à des structures de recrutements plus offensives.  Les démarchages ont lieu dès la sortie d’écoles. De même que les critères de recrutement sont élargis afin de diversifier les profils.

Besoins nouveaux à venir

Des besoins nouveaux vont également apparaître sur le marché avec :
- l’infrastructure optique pour la 5G, la vidéosurveillance, les liaisons spécialisées optiques,
- les réseaux et métropoles intelligentes,
- la domotique et les réseaux d’entreprises,
- l’exploitation et la maintenance des réseaux, qui mobiliseront mécaniquement des intervenants à compétences renforcées.
Pour doter ces emplois, il va falloir chaque année mobiliser en moyenne 3 800 nouveaux entrants dans la fibre optique.

Les métiers demandés

- Le responsable de bureau d’étude qui coordonne l’ensemble des études de réseaux sur un ou plusieurs territoires et collabore au pilotage du contrat. Il sait piloter les études techniques d’un projet FttH, gérer le planning et les budgets de l’étude et manager des équipes en mode projet.
- Le piqueteur qui se rend sur le terrain afin d’établir un compte rendu permettant de juger la faisabilité de la mise en place d’un réseau. Il transmet toutes ses informations aux dessinateurs / projeteurs. Il sait identifier les réseaux existants, identifier les contraintes du terrain et réaliser les relevés de terrain.
- Le dessinateur projeteur : il réalise le plan du réseau et les indications qui permettront l’avancée des équipes de déploiement sur le terrain. Il sait coordonner les relevés de terrain, réaliser les plans en utilisant les logiciels de dessin spécialisé FttH, élaborer les dossiers techniques.
- Le négociateur de site qui négocie les emplacements de sites (noeuds de raccordement, points de mutualisation, etc.) avec les acteurs concernés (collectivités locales etc.). Il sait s’assurer de la faisabilité des sites vis-à-vis des règles d’urbanisme, obtenir les autorisations administratives, négocier le bail ou la convention ou encore assurer l’interface avec le client.
- Le poseur de câbles qui déploie physiquement le câble optique dans la tranchée. Il prépare et installe les câbles selon les contraintes du terrain, déroule la fibre sur les différents réseaux (aériens, souterrains,…), en sécurité (électriques, travaux en hauteur).
- Le monteur-raccordeur assure les connexions nécessaires dans tous les points techniques du réseau. Il réalise les soudures et les raccordements, réalise les mesures par photométrie/réflectométrie, rédige les rapports.


(1)Livret portant sur les besoins en termes d’emploi, de compétences et de formations liés au déploiement de la fibre optique élaboré dans le cadre de l’Engagement pour le Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) signé en 2017 et publié en juillet 2018 par le Ministère du Travail, Objectif fibre, ainsi que les branches (FFB, FNTP, UIMM, UNETEL-RST), les fédérations professionnelles (FFIE, FFTélécoms, FIEEC, InfraNum, SERCE) et OPCA (Constructys, OPCAIM et OPCALIA) concernés, en partenariat avec l’Agence du Numérique,

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Etudes, recherche et développement : quels salaires pour les cadres ?

Etudes, recherche et développement : quels salaires pour les cadres ?

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

495 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X