emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Former les ingénieurs au véhicule autonome

 | par 

Former les ingénieurs au véhicule autonome
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Une nouvelle chaire universitaire à Rouen associe des PME, des startups, des étudiants en cursus d’ingénieur et des chercheurs pour progresser sur la thématique du véhicule autonome.

Les voitures sans chauffeur sortiront bientôt des laboratoires pour circuler de plus en plus nombreuses sur les routes. Les constructeurs et les équipementiers se tiennent prêts et recherchent des compétences pour travailler sur ce sujet. C’est justement l’objet d’une nouvelle chaire, inaugurée par l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Rouen avec le pôle de compétitivité en automobile et mobilité du futur, Mov’eo. Les chaires universitaires et d’école sont habituellement animées par de grands groupes. L’originalité de celle de Rouen est d’associer onze PME et startups de la région, actives au sein du groupement ADAS (Advanced driver assistance systems, systèmes d’aide à la conduite), qui fait partie de Mov’eo. « L’intérêt de la chaire est d’établir un lien durable, d’au moins trois ans, entre les entreprises et les étudiants. Les experts des PME interviennent dans l’enseignement en proposant des projets et des séminaires », explique Abdelaziz Bensrhair, enseignant-chercheur à l’INSA, à l’initiative du projet. Les jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs ne manquent pas de débouchés, puisqu’ils sont souvent courtisés par les entreprises avant la fin de leur cursus. Mais l’objectif de la chaire est aussi de leur ouvrir de nouvelles perspectives de carrière. 
 
« Les étudiants en informatique appliquée ne connaissent pas bien les industriels. Ils reçoivent beaucoup d’offres d’emploi de la part des banques, des assurances et des groupes informatiques. Or, le véhicule autonome offre également énormément de perspectives de développement. Les constructeurs mais aussi des acteurs comme Google ou Apple travaillent sur le sujet. Il y a aussi des possibilités d’emploi à l’international », appuie Abdelaziz Bensrhair. 
L’enseignant-chercheur mise sur l’établissement de relations durables entre les étudiants et les PME, notamment à travers le dispositif des conventions industrielles de formation par la recherche, Cifre, qui permettent aux entreprises d’embaucher des doctorants. 
 

De nombreux spécialistes attendus

 
« Les PME ont besoin de pouvoir identifier des candidats potentiels parmi les élèves ingénieurs, de les sensibiliser aux outils qu’elles développent, de leur expliquer l’intérêt de travailler au sein d’une PME. La chaire leur donne aussi la possibilité de se faire connaître auprès d’un public d’informaticiens qui n’est pas forcément sensibilisé à leur domaine » détaille Thierry Bapin, directeur du développement des entreprises et des territoires au sein de Mov’eo et en charge de l’animation du groupement ADAS.
Les technologies de la voiture autonome existent déjà, mais une grande part de travail reste à réaliser sur les usages qui en seront faits. « Les véhicules vont d’abord rouler sur des voies dédiées, puis circuleront sur les voies ouvertes. Il faudra garantir le même niveau de service, quelque soit la météo par exemple. Ensuite, les véhicules seront connectés à l’infrastructure et au cloud.
Les entreprises ont donc besoin d’ingénieurs pour travailler sur les algorithmes, les logiciels, le software et le hardware, des spécialistes de l’électronique et des réseaux de communication », illustre Thierry Bapin. Les responsables de la chaire prévoient de revoir le contenu pédagogique à chaque rentrée pour suivre les évolutions rapides du secteur. Le modèle inspire et de nouvelles chaires associant petites et moyennes entreprises et écoles d’ingénieurs pourraient voir le jour cette année en région parisienne, sur le thème du véhicule électrique. 
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Ancien chef pâtissier, il devient courtier en immobilier !

Ancien chef pâtissier, il devient courtier en immobilier !

Transformation numérique : essentielle pour être recruté aujourd’hui

Transformation numérique : essentielle pour être recruté aujourd’hui

Loi Elan : un impact sur les recrutements des bailleurs sociaux

Loi Elan : un impact sur les recrutements des bailleurs sociaux

« Vous aimez trouver des solutions techniques ? Devenez ingénieur génie civil ! »

« Vous aimez trouver des solutions techniques ? Devenez ingénieur génie civil ! »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1115 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X