emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Handicap : un défi pour les employeurs

 | par Madeleine Vatel

Handicap : un défi pour les employeurs
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Comme ils ne comptent pas toujours 6 % de personnel handicapé dans leurs effectifs, les assureurs trouvent d'autres voies pour respecter la loi.

Cette fois, les employeurs vont devoir s'y mettre. La pression est mise sur les entreprises de plus de 20 salariés, tenues de compter un minimum de 6 % de handicapés. « Atteindre ce quota n'est pas évident », explique François-Xavier Krieg, responsable du pôle d'insertion des travailleurs handicapés chez Generali. « Nous cherchons des candidats de bac + 2 à bac + 4. Or, peu de personnes handicapées présentent ce niveau. »
À l'occasion de la journée nationale du Handicap, le 11 juin, un forum pour l'emploi était organisé par l'Adapt, association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées. De nombreux assureurs y affichaient leurs offres et approches.

Les compétences avant l'aménagement du poste

Generali était du nombre, et la compagnie s'est engagée à recevoir des handicapés durant quatre jours en stage, pour leur remettre le pied à l'étrier (rédaction d'un CV, vie en entreprise). En parallèle, l'assureur sensibilise ses salariés à l'aide d'une vidéo. Cet effort, engagé depuis trois ans, a provoqué le « coming out » de 130 salariés qui ont révélé leur handicap. Rien d'étonnant : seuls 8 % des handicaps sont visibles.
La question porte aussi sur les maladies invalidantes évolutives. « Nous cherchons d'abord des compétences, le poste est aménagé ensuite », rappelle François-Xavier Krieg. Fauteuils, bureaux, logiciel, cloisons, 27 postes ont ainsi été aménagés par un ergonome.
Pour sa part, Médéric développe la sous-traitance en faisant appel à des prestataires d'Entreprises de services et d'aide au travail (Esat) et d'Entreprises adaptées (EA) pour réaliser, notamment, des mises sous-pli. Une bonne façon de tenir les quotas. La Macif, elle, s'est montrée particulièrement sensibilisée à cette question : par exemple, ses supports et ses points d'accueil sont accessibles aux malvoyants.
Chez Axa, 424 salariés sont handicapés, dont 76 cadres et 45 salariés du personnel commercial. L'assureur a dispensé aux managers et aux collaborateurs des services transversaux 21 journées de formation sur le handicap au travail et ses conséquences sur l'insertion professionnelle. La compagnie a mis l'accent sur les transports, les aménagements d'horaires, les formations des enfants handicapés des salariés et l'aide au logement (rapprochement domicile-travail).

Une structure chez Mornay pour trouver des candidats

Autres initiatives : la GMF a signé le 2 février 2006 un accord par lequel elle s'est engagée à accueillir et insérer 10 salariés handicapés par an pendant cinq ans. Pour accompagner le processus plus en amont, le groupe Mornay a mis en place, entre autres, une structure d'aide aux entreprises adhérentes souhaitant recruter des personnes handicapées. Cette structure a pour vocation de définir des profils de postes et de rechercher des candidats.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5360 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X