emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Industrie du futur : quel impact sur les emplois ?

 | par Laure Martin

Industrie du futur : quel impact sur les emplois ?
L’objectif du projet « Industrie du futur » : amener chaque entreprise à franchir un pas sur la voie de la modernisation de son outil industriel et de la transformation de son modèle économique par le numérique.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le projet « Industrie du futur » a été lancé par le président de la République en avril 2015. Il vise à moderniser les industries. Les métiers vont se transformer : du chief digital officer aux salariés, qui  vont être amenés, non plus à intervenir directement sur les machines, mais à les contrôler. Etat des lieux de l’évolution des métiers.

L’objectif du projet « Industrie du futur » : amener chaque entreprise à franchir un pas sur la voie de la modernisation de son outil industriel et de la transformation de son modèle économique par le numérique. Il s’agit aussi « d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et de commercialisation, dans un monde où les outils numériques font tomber la cloison entre industrie et services ». Cette quatrième révolution industrielle permet de faire communiquer les chaînes de production et les objets entre eux.

Les nouveaux métiers

Cette automatisation et digitalisation qui modernise l’industrie et la rend intelligente est construite autour d’une production qui peut être suivie en temps réel grâce à la mise en place de capteurs. Les données récoltées permettent d’anticiper les besoins. De fait, cela bouleverse la manière de produire et fait apparaître de nouveaux métiers.

Tout d’abord celui de chief digital officer, très demandé dans l’industrie. Sa mission est stratégique puisqu’il doit accompagner un groupe industriel à entrer pleinement dans l’ère du digital. Après un état des lieux, il met en place un plan d’action en définissant les priorités numériques pour l’entreprise et la stratégie.

Le responsable de l’usine du futur

Le responsable de l’usine du futur est le deuxième métier placé à la direction. Il a en charge, avec une équipe, d’anticiper les évolutions futures : digital, big data, robotisation, outils numériques, automatisation de la production. Accéder à ce poste requiert généralement une longue expérience dans le secteur de l’industrie et en animation d’équipe.  

Enfin, certains métiers se transforment du fait de l’arrivée des capteurs dans les usines qui suivent et enregistrent l’exécution des opérations en production, évaluent l’usure des machines, anticipent les futures pannes. Ce sont surtout les métiers de la maintenance qui sont concernés. Les salariés vont être amenés, non plus à intervenir directement sur les machines, mais à les contrôler. Leurs compétences vont évoluer afin de savoir gérer les données.

Les robots vont-ils détruire l’emploi ?

Le ministre de l'Economie a assuré que les robots n’allaient pas détruire les emplois. En boostant la compétitivité des entreprises, l'industrie 4.0 dégagerait au contraire des marges de manœuvre pour embaucher sur des métiers qualifiés. Pourtant, selon les organisations syndicales, cette « révolution industrielle » sera dévastatrice si elle n'est pas encadrée. D’autant plus que la digitalisation va aussi booster la productivité des salariés qui vont pouvoir travailler à distance. Un nouveau mode d’exercice qui devrait être surveillé.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Ciel mon mari est muté dans les Vosges!

Ciel mon mari est muté dans les Vosges!

Le cloud, le big data et la cybersécurité en quête de professionnels bien formés

Le cloud, le big data et la cybersécurité en quête de professionnels bien formés

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

472 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X