emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Jusqu'où peut-on faire son autopromotion ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

Jusqu'où peut-on faire son autopromotion ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Ghislaine Caire, directrice générale du cabinet Orion, l'autopromotion peut être utile : " Faire, c'est bien, mais faire savoir est tout aussi important. En particulier, pour des personnes qui mènent des projets ou qui occupent des fonctions qu'elles ne peuvent assumer seules. "

Mais c'est une arme à double tranchant : " Il faut savoir doser sa communication interne comme externe. Car une promotion excessive va susciter de l'agacement. Chez les collègues qui mesurent l'écart entre la valeur ajoutée réelle et la publicité qui en est faite et qui ont le sentiment que seuls ceux qui la "ramènent" obtiennent de la reconnaissance. Voire chez le supérieur hiérarchique s'il ne s'estime pas assez remercié. "

Il faut donc regarder si cette communication sert l'entreprise : " La participation d'un salarié à des manifestations extérieures peut être utile pour susciter, par exemple, des candidatures ou trouver de nouveaux fournisseurs. Dès lors que les objectifs sont clairs et acceptés par tous et la communication réfléchie, l'entreprise peut en tirer parti. "

Sinon, le supérieur doit savoir ce qui pousse son collaborateur : " Il peut s'agir de quelqu'un qui a besoin de plus de reconnaissance ou qui souhaite partir, ce que son chef a intérêt à savoir. Ou d'un fanfaron par nature. Dans ce cas, on peut sans doute lui trouver une fonction où il utilisera cette aptitude."

Conclusion
 

" Il y a des gens qui sont très bons pour se promouvoir, reprend Ghislaine Caire. Cela peut être utile alors que les salariés doivent de plus en plus provoquer leurs évolutions. Mais il y a des limites. On s'expose, en particulier, au fait que le responsable hiérarchique en ait, à un moment, assez et réagisse. "

Comment ça se passe chez Balaton

Oh, là là... Qu'est-ce qu'on reçoit comme trucs sans intérêt ! Tous ces arbres coupés pour ça ! "

En ce lundi matin, Arnaud Du Lac, l'un des commerciaux de Balaton, pestait en triant une pile de courrier impressionnante. Le contenu de la plupart des enveloppes partait à la poubelle après qu'il y eut jeté un rapide coup d'oeil.

Tout à coup, il s'arrêta :

" Ah, ça, c'est peut-être pas mal... "

Xavier Fournier, assis en face de lui, releva la tête : " Quoi donc ?

- Un colloque d'une journée sur la "relation clients-fournisseurs : comment segmenter la politique commerciale". C'est pile-poil ce qu'on est en train de faire... Tiens, je vais en parler à Lambert... Je pourrai peut-être y aller... "

Xavier Fournier fit la grimace :

" Je te conseille de regarder le programme détaillé avant... En particulier, le premier atelier... "

Du Lac retourna la feuille et se mit à lire :

" La fidélisation des grands comptes... Intervenants : Pierre Gautier, chef adjoint du service commercial de Balaton S A... Ah, oui, d'accord ! Effectivement, je n'y apprendrai pas grand-chose ! "

Xavier Fournier ne put s'empêcher de faire un commentaire :

" C'est au moins la troisième fois depuis le début de l'année que je reçois des invitations à des trucs où Pierre est intervenant... Ce type est incroyable ! On peut dire qu'il sait mener sa barque ! S'il ne se fait pas repérer par des chasseurs de têtes avec ça !

- Maintenant que tu me le dis, j'ai dîné chez des amis l'autre jour... Et leur fille qui fait Sup de Co m'a dit qu'elle l'avait eu comme prof...

- Tu comprends maintenant pourquoi il n'est pas souvent là ? Il passe plus de temps à faire sa pub à l'extérieur qu'à travailler... Sans compter les heures qu'il perd devant la machine à café, ici, à vanter les mérites de sa nouvelle stratégie...

- Remarque, il aurait tort de se priver puisque ça marche ! La preuve : c'est lui que Lambert a choisi comme adjoint l'année dernière !

- Oui, ben à mon avis, Lambert commence à le regretter... Parce qu'à ce rythme, Gautier va bientôt animer des séminaires sur : "Comment piquer la place de son chef" ! "


 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5487 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X