emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'assurance, la banque et la finance

L’assurance recrute des commerciaux et des gestionnaires de contrats

L’assurance recrute des commerciaux et des gestionnaires de contrats
Le secteur de l’assurance a embauché quelque 13 000 personnes en 2015.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

L’assurance demeure un des secteurs qui recrutent le plus en France. Les métiers de gestionnaires de contrats et de souscripteurs en agence sont parmi les plus recherchés par les employeurs. Par Amandine Ascensio.

Avec 13 000 personnes embauchées en 2015 - et il n’y a pas de raison que 2016 soit très différent -, l’assurance est un secteur qui recrute. Parmi les principaux métiers ayant le vent en poupe, on retrouve les commerciaux (environ un tiers du volume des recrutements), mais aussi et surtout les métiers sédentaires. Ainsi, l’Observatoire de l’évolution des Métiers en assurances note un accroissement de 1,7% des effectifs en bureaux et point de vente. La raison ? La multiplication des outils numériques et de l’activité commerciale à distance. Ces métiers prennent un peu le pas sur les emplois de commerciaux itinérants.

 

Un effectif global stable

Pour autant, l’effectif global de salariés en assurance reste stable. « Sur les sociétés d’assurances qui appartiennent à la Fédération Française d’Assurance (FFA), au 31 décembre 2015, l’effectif global était de 147 100 salariés, soit une augmentation de 0, 03% par rapport à 2014 », annonce Norbert Girard, le secrétaire général de l’observatoire. Un fait qui s’explique aisément par la nature du marché assuranciel. « Etre assuré est quelque chose d’obligatoire, constate Anthony Nègre, consultant recrutement en assurance pour le cabinet de recrutement Hays. Le besoin en gestionnaire de contrats ou en souscripteurs reste donc assez fort ». Et constant, du fait d’un turn over assez important. Quant aux évolutions des métiers induites par le numérique, elles n’entravent pas les recrutements. Selon les statistiques de l’ESA, l’Ecole supérieure d’assurance, si le digital est venu s’insérer dans les formations, le taux d’employabilité n’a pas changé. Chaque année, les élèves fraîchement diplômés trouvent un emploi dans une société d’assurance, avec un salaire évoluant de 23 000 € brut en début de carrière à 30 000 € brut dès 5 ans d’ancienneté.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

676 offres d’emploi en ligne

Fermer X