emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

L'école des métiers rend Metro plus pro

 | par 

L'école des métiers rend Metro plus pro
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Pour parfaire son service, le spécialiste de la vente aux professionnels ouvre une école d'application. Destinée aux collaborateurs, elle jouera un rôle clé dans l'intégration des nouvelles recrues.


Michel Arnoult, président de Metro France, se souvient de ce déjeuner dans un grand restaurant parisien, où il avait pris en défaut le serveur, qui lui proposait du pain aux céréales et du pain blanc, « et qui ne savait même pas que le premier était aussi fabriqué à base de farine de blé, donc de céréales ».

Cette erreur ne risque pas d'arriver chez le grossiste, trop soucieux de connaître parfaitement le métier de chacun de ses clients, tous professionnels. Metro vient même de compléter son dispositif de formation interne par une école pratique. Ce concept inédit est composé d'une cuisine d'essai, d'un bar, d'une salle de restaurant ou encore d'un laboratoire d'analyse sensorielle.

Dans la peau du client

L'idée est de parler « en pro à des pros ». Pour Pierre-Éric Fleury, DRH de Metro et porteur de l'idée, rien de tel que de mettre les collaborateurs en situation réelle, pour parler le même langage et délivrer le meilleur conseil aux restaurateurs, cafetiers et autres spécialistes des papilles qui représentent la plus grande partie de la clientèle du vendeur libre-service de gros.

Les stagiaires - une dizaine par groupe - mettront la main à la pâte, acheter, réceptionner, ôter les conditionnements tels que leurs clients le font quotidiennement. Ils seront formés à travailler des argumentaires de vente en situation, et suivront des cours de cuisine pour transformer et valoriser les produits.

« Une façon de développer des argumentaires techniques et de comprendre, par exemple, comment se comportent un poisson d'élevage et un poisson sauvage à la cuisson, les différences entre la coquille Saint-Jacques française et sa cousine américaine, d'être capable d'élaborer une carte des vins... », explique Patrick Gayrard, directeur général de Metro France.

Le distributeur a été jusqu'au bout de la démarche, en recrutant un chef cuisinier et un ancien sommelier du restaurant parisien Le Pré-Catelan, comme formateurs permanents, avec l'idée d'inviter d'autres chefs.

In fine, l'idéal serait d'arriver à « tracer » le parcours du client dans l'entrepôt, c'est-à-dire que le vendeur vin, par exemple, soit au courant de ce que celui de la marée a préalablement vendu. D'où l'idée de mêler, lors des sessions, des vendeurs de différents rayons.

Clairement orientés sur l'alimentaire, ces ateliers pratiques ont aussi vocation à développer l'expertise dans des domaines comme le mobilier ou les consommables. Une salle modulable permet de créer différents univers, pour simuler des situations de vente, se familiariser aux problématiques de clients variés et de valider la pertinence de l'offre.

Metro n'en est pas à son coup d'essai en matière de formation. Cette nouvelle étape est à conjuguer avec une politique active marquée en 2002 par la création d'une école théorique, dotée de 19 salles de cours. Cette fois, ces ateliers sont aussi une vitrine qui pourrait, par la suite, servir à des démonstrations produits auprès de clients. Les fournisseurs de Metro ont déjà manifesté leur intérêt.

Nadège Joyaux


 

« Nous misons sur l'alternance » Pierre-Éric Fleury, DRH de Metro

Ecole des métiers
«La mise en situation est le meilleur moyen de s'approprier les connaissances. Mais c'est aussi un outil indispensable d'intégration dans l'entreprise, et même de réinsertion. Nous sommes confrontés à cette problématique, car nous recrutons des jeunes sans qualification dans nos zones d'implantation que sont les périphéries des grandes villes. Nous avons recruté 500 CDI en 2006, et nous misons sur les contrats de professionnalisation et l'apprentissage. »


 

La formation dans le groupe

> 5000 collaborateurs formés en 2006 (sur 9300 personnes au total).
> 312 contrats de professionnalisation et 110 apprentis.
> 6 pépinières emploi métier ou «classes Metro» accueillent des jeunes en alternance. L'objectif est de monter à 16 classes et d'en intégrer 50 %.
> Des cursus de trois à six mois qui amènent les collaborateurs à évoluer en interne du poste de vendeur jusqu'à directeur d'entrepôt selon les profils.


 

L'Atelier des métiers

- La structure : Un espace de 860 m² avec une cuisine d'essai, un restaurant, un laboratoire d'analyse sensorielle, un bar, une cave et un espace modulable permettant de recréer différents univers (agence immobilière, épicerie, bureaux...).
- L'objectif : approfondir les connaissances des produits, et les univers de leurs clients.
- L'investissement : 900 000 €.


Cet article est paru dans l'édition magazine de LSA du 19 avril 2007, page86. Un numéro que vous pouvez commander en ligne.

A lire aussi
Nos articles sur Metro

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5283 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X