emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

L’emploi en hausse au 1er trimestre 2011

L’emploi en hausse au 1er trimestre 2011
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L’Insee et l’Acoss sont d’accord sur un point : l’emploi salarié a continué à augmenter au 1er trimestre 2011. Et cette hausse s’affiche dans tous les secteurs.

La moitié du chemin a déjà été parcourue. Selon les dernières statistiques de l’Insee, le nombre d’emplois salariés dans les secteurs marchands s’élève à 16 079 500. Sur un an, ce sont 181 000 emplois qui ont été créés. La crise en avait détruit le double. Lentement, mais sûrement, la France sortirait donc de la crise.

Le 1 er trimestre 2011 emprunte aussi cette voie. L’Acoss et l’Insee, même si les deux institutions divergent sur les chiffres, sont au moins d’accord sur ce point : au 1 er trimestre 2011, l’emploi salarié poursuit sa hausse. Mieux encore, le rythme de création d’emplois a été plus soutenu sur les trois premiers mois de l’année 2011, qu’au cours du dernier trimestre 2010. D’après l’Insee, entre janvier et mars 2011, 58 200 emplois ont été créés (soit une hausse de 0,4 %) contre 48 300 au dernier trimestre 2010. Ce dernier chiffre, c’est l’une des autres bonnes nouvelles, a par ailleurs été révisée à la hausse par l’institut. En mars dernier, elle tablait sur 37 600 emplois créés au cours des 3 derniers mois de l’année 2010. L’Acoss, organisme qui chapeaute les Urssaf, est encore plus optimiste. Selon elle, la hausse au 1 er trimestre 2011 est de 0,6 % contre + 0,2 % au 4 e trimestre 2010.

 

L’industrie ne détruit plus d’emplois

Divergents sur certains chiffres, les deux organismes se retrouvent sur un autre point : cette croissance touche tous les secteurs. Dans l’industrie, l’Insee parle de 1 300 emplois créés, soit une stabilisation (+ 0 %). Quand l’Acoss avance une petite hausse de 0,3 %. Le chiffre peut sembler faible. Il n’en est rien. C’est un très bon signe. Comme le souligne l’Insee, « c’est la première fois depuis le premier trimestre 2001 que l’industrie ne perd pas d’emplois ». Dans le secteur de la construction, après neuf trimestres de baisse, l’emploi repart à la hausse, + 0,2 %, d’après l’Insee. Quant au tertiaire, il n’a pas besoin de l’intérim pour reprendre du poil de la bête. La hausse des effectifs dans l’intérim ralentit ce trimestre : + 1 %, après + 3,9 % au 4 e trimestre 2010. Hors intérim, la hausse des effectifs salariés est de 0,4 %, s’accordent l’Insee et l’Acoss. « Les secteurs les mieux orientés sont toujours l’hébergement-restauration (+ 1 %), l’informatique (+ 0,8 %), et les activités juridiques, du conseil et de l’ingénierie (+ 1,4 %) » détaille cette dernière.

 

Baisse du chômage

Cet ensemble de bonnes nouvelles a contaminé Pôle emploi qui révise à la hausse ses prévisions pour 2011. Cette année, les effectifs salariés pourraient progresser de 148 000 et non plus 110 000. Et en 2012, 134 000 postes seraient créés. Dans un an et demi, donc, les cicatrices de la crise seraient complètement refermées. Pour le chômage, l’agence parle désormais d’une diminution de 101 000 de demandeurs d’emploi ne travaillant pas du tout (catégorie A). Pour les chômeurs ayant une petite activité, seulement 59 000 d’entre eux retrouveraient le chemin vers l’emploi. Le chômage continuerait donc sa baisse, mais en partie grâce à un transfert vers le sous-emploi.

Lucile Chevalier

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8602 offres d’emploi en ligne

Fermer X