Actualité web & High tech sur Usine Digitale
Une marque du réseau Emploipro.fr

L'Etape Design : la formation hybride pour les jeunes décrocheurs scolaires

 | par Laure Martin

L'Etape Design : la formation hybride pour les jeunes décrocheurs scolaires
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Créée par l'Innovation Factory, L'Etape Design vise à favoriser la formation et l'accès à l'emploi aux décrocheurs scolaires et aux jeunes éloignés du marché du travail. Pour la quatrième année consécutive, des jeunes sont en formation depuis octobre. 

Depuis le 30 octobre 2019, L’Etape Design a accueilli sa nouvelle promotion composée de 24 jeunes de 20 à 26 ans. Souvent découragés par le système scolaire classique, de nombreux jeunes décident d’arrêter les études et se retrouvent exclus du marché de l’emploi, sans diplôme.
 
En créant l’Etape design en 2017, l’Innovation Factory a eu pour ambition de permettre à ces jeunes de se construire un avenir professionnel en bénéficiant d’une  formation adaptée aux besoins des entreprises dans le domaine du web design. Ces jeunes sont formés en dix mois aux métiers du web designer, l’objectif étant de leur redonner le goût d’apprendre. Cette formation est reconnue par le label du gouvernement « Grande école du numérique », et est intégrée au dispositif Paris Code. 
 

Miser sur le web design

 
« Notre école fait partie d’un éco-système avec la Web School Factory et l’Innovation Factory, explique Bruno Faure, le directeur adjoint. Elle a notamment pour mission de redonner le pouvoir aux jeunes sur leurs études.» Et de poursuivre : « De nombreuses formations ont vu le jour autour du codage, de notre côté nous avons voulu donner une chance au design. » L’école, située dans le 13e arrondissement de Paris, a travaillé le programme de la formation avec la mairie de l’arrondissement, dans l’objectif de rejoindre la communauté de la grande école du numérique. 
 
Les instigateurs du projet ont souhaité mettre en place une formule inclusive et accompagner ces jeunes vers une reprise d’études supérieures plutôt que vers un retour à l’emploi. « 75 % de notre objectif est la reprise d’étude et 25 % l’emploi, précise Bruno Faure. Car on ne peut pas se dire qu’en dix mois, nous allons former des jeunes à un métier pérenne avec une possibilité d’évolution de carrière. » Et de poursuivre : « Il faut proposer à des jeunes loin de la formation, la possibilité de se réinsérer dans une scolarité, dans des études supérieures avec un type d’études clairement identifiée. Nous restons néanmoins dans une formation opérationnelle de dix mois pour leur donner la possibilité de réintégrer des écoles en alternance. »  
 

Un parcours pédagogique adapté

 
Du point de vue méthodologique, les instigateurs de la formation ont souhaité s’adapter à la réalité des jeunes décrocheurs qui sont souvent éloignés des études depuis plusieurs années et pour lesquels il est potentiellement difficile de retourner dans une classe et d’écouter quelqu’un parler pendant six heures. « Nous avons donc adapté la méthode pédagogique, explique Bruno Faure. Nous avons instauré un système de parrainage avec des référents présents à chaque conférence de présentation de l’apprenant. »
 
Par ailleurs, la formation a se déroule « mode projet ». Les six premiers mois de la formation, les apprenants ont un projet à élaborer, qui mobilise un certain nombre de leurs compétences, et pour lequel ils ne sont pas notés mais évalués par les intervenants en situation professionnelle. S’ajoutent ensuite trois à quatre mois de stage en entreprise. A défaut de stage, les étudiants peuvent rejoindre l’agence inclusive, interne à l’école, qui met à disposition un chef de projet en interne, et met les étudiants en situation réelle de travail.
 
La formation propose une pédagogie en lien direct avec les entreprises afin de permettre aux étudiants de travailler sur des cas concrets et variés et de côtoyer des intervenants professionnels. La formation se déroule en étroite collaboration avec la vie locale et associative du 13e arrondissement. Pôle Emploi, la mission locale et la mairie soutiennent ce programme et accompagnent les étudiants, notamment dans les démarches administratives pour intégrer la formation.
 
Les étudiants sont d’ailleurs sélectionnés à la suite d’un entretien individuel d’une trentaine de minutes sur leur projet professionnel, leur reprise d’étude, leurs productions déjà réalisées. Dans tous les cas, ils doivent faire preuve d’un intérêt pour le web design. La formation délivre un diplôme équivalent de Bac+2 pour permettre la poursuite d’études dans la majorité des cas vers du web design. 
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

« Avec la franchise, je me suis révélée »

« Avec la franchise, je me suis révélée »

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

191 offres d’emploi en ligne

Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale