emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

L’intérim a reculé de près de 30 % en 2009

 | par Christophe Bys

L’intérim a reculé de près de 30 % en 2009
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
La crise a été ravageuse pour le secteur de l’intérim. Près d’un salarié sur trois a perdu son emploi dans ce secteur qui s’était beaucoup développé. Pour le syndicat patronal Prisme, la reprise n’est pas encore là.

 

2009 a été l’annus horribilis de l’intérim. En 2009, la chute du nombre des intérimaires a été de 28,7 % par rapport à 2008, indique le Prisme, la fédération qui regroupe les principales entreprises du secteur et qui prétend représenter 90 % de la profession. Les causes de cet effondrement sont connues : la récession qui a touché de nombreux secteurs économiques, à commencer par l’automobile, un secteur devenu un gros consommateur d’intérim. L’intérim est très sensible à la conjoncture. Début 2008, l’intérim comptait plus de 730 000 salariés, un record.

 

Pas de frémissement

Une reprise des embauches dans l’intérim serait une bonne nouvelle, car traditionnellement, quand la conjoncture s’améliore, les entreprises commencent par recourir au travail intérimaire et aux CDD, avant de proposer des CDI. Or, à en croire, le délégué général du Prisme qui répondait aux questions de nos confrères de l’AFP, il n’y a pas de frémissement pour l’instant. Les variations d’un mois sur l’autre se font par à-coups, sans que l’on puisse déceler encore de signes de reprises.

Reste à savoir quel effet aura la détaxation des heures supplémentaires sur le redémarrage de l’intérim. Cette mesure contenue dans la loi Tepa a été votée à l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy. Elle illustrait le slogan « travailler plus pour gagner plus ». Des voix se sont élevées s’inquiétant de son effet négatif sur l’emploi. Quand la reprise viendra, les entreprises proposeront-elles d’abord des heures supplémentaires à leurs salariés, avant de recourir à l’intérim ou d’embaucher ? La réponse ne devrait plus tarder.


 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4855 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

BOREALIS
CIBLEXPERTS
IPLC EUROPE
EAU DU PONANT
USERCUBE
Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X