emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

L'Isema forme les manageurs de l'alimentaire

 | par Contactez la rédaction de  LSA

L'Isema forme les manageurs de l'alimentaire
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L'Institut supérieur d'enseignement et de management agroalimentaire(Isema) forme des cadres et managers pour l'agroalimentaire, la logistique et la distribution. Dans ses cursus à bac + 4 et bac + 5, l'école veut aussi former des commerciaux.


Sans l'Isema, le concours national Trophelia aurait-il vu le jour? L'Institut supérieur d'enseignement et de management agroalimentaire a en effet initié la création de ces trophées de l'innovation alimentaire réservés aux étudiants.

Depuis 1995, l'école d'Avignon mobilise ses élèves sur la conduite d'un projet de produit innovant, de l'idée jusqu'à sa mise sur le marché, en passant par l'élaboration technique, l'analyse marketing, le business-plan, l'emballage et même la campagne de publicité!

L'intérêt pédagogique de ce Grand Jury des Nouveaux Produits, qui associe étroitement industriels et distributeurs, a amené en 2000 l'Isema et 18 autres établissements français à reproduire l'initiative au niveau national en créant Trophelia. Pour Jean-Paul Malleval, directeur de l'Isema, cette approche «pleinement professionnalisante» constitue le pilier fondateur de l'école créée en 1990 par la CCI du Vaucluse, partenaire d'Euromed Marseille (école de management) et de l'Isara de Lyon.

«Dans la distribution comme dans l'industrie, les entreprises peinent à trouver des collaborateurs possédant une double compétence technique et commerciale. Nos programmes répondent à leurs préoccupations: 95% de nos diplômés trouvent un emploi dans les six mois!»

Accroître l'effectif

L'Isema, qui forme plus de 70 étudiants, propose un premier cursus de deux ans, accessible dès bac + 2, de «Chef de projet commercial pour l'agroalimentaire». Le second diplôme se fait sur un an, à partir de bac+4: ce Master of Arts intègre trois spécialisations en marketing agroalimentaire, management de la distribution et logistique, ainsi que marketing des produits frais.

Les deux formations peuvent se dérouler en alternance avec un contrat d'apprentissage. Cette année, ce choix devrait concerner 63 % de l'effectif. «L'école prend en compte les besoins de la grande distribution, mais aussi, depuis cinq ans, des industriels. Les contraintes de nos métiers évoluant, elle s'efforce de coller au plus près des attentes, voire d'anticiper», confie Yves Bayon de Noyer, président d'Agis (plats cuisinés) et du pôle de compétitivité «Innovation en fruits et légumes».

En 2008, l'Isema prendra une nouvelle dimension. Son partenariat avec l'Isara va déboucher sur la création d'un nouvel établissement indépendant, porté à 50/50 par la CCI et l'école rhodanienne. Avec l'appui pédagogique d'Euromed Marseille qui continuera de cosigner les diplômes, les deux partenaires souhaitent accroître l'effectif et la notoriété, et instaurer de nouvelles formations.

Deux licences professionnelles, l'une sur la commercialisation des produits agroalimentaires (spécialisation fruits et légumes), l'autre en Management de la Production Agroalimentaire, pourraient être proposées dès septembre 2008. Une réflexion est en cours sur un cursus de la licence au master en management de la logistique agroalimentaire pour 2009.

Jean-Christophe Barla, Avignon

 

«J'ai beaucoup appris » Laurent Lapietra, responsable des achats jouets-sport-jardin pour Majid Al Futtaim Group Hypermarchés Carrefour, à Dubaï.

«Après un DUT en Techniques de commercialisation à Avignon, en alternance avec Auchan, l'enseigne m'a conseillé de poursuivre ma formation en apprentissage à l'Isema. À la sortie, j'avais un bac + 4, mais déjà deux ans d'expérience !

J'ai vécu la spécialisation en agroalimentaire comme un plus, même si je n'ai jamais travaillé dans ce secteur, car j'ai beaucoup appris sur les stratégies des différents groupes. Certaines formules d'intervenants professionnels me servent encore de règles.

L'Isema confronte ses étudiants à la réalité du métier, en les considérant comme des chefs de rayon en puissance. Le Grand Jury des Nouveaux Produits permet aussi de bâtir un projet de A à Z, durant deux ans, en équipe. L'expérience n'est pas inutile quand je dois gérer 15 collaborateurs de 12 nationalités, à Dubaï, où je suis arrivé deux ans après mon diplôme.»



 

Le master of Arts (bac + 5)

>Admission bac + 4 orienté agroalimentaire, commercial et/ou logistique
>effectif 22
>Durée de la formation 12 mois sous statut étudiant ou en contrat de professionnalisation
>Débouchés
  - dans la distribution chef de rayon, responsable approvisionnement, chef de secteur, responsable merchandising, acheteur
  - dans l'agroalimentaire chef de produit, directeur commercial, responsable des achats, responsable logistique, responsable qualité...
 



 

Des anciens De l'isema

Olivier Noël (1993), responsable des centrales nationales,Ducros Mc Cormick
Christophe Boyac (1996), PDG leclerc de Saint-Romain-en-Viennois (84)
Laurent Sachier (2001), responsable approvisionnement,Ooshop
Mathieu Tailland (2001), responsable de projet,Immochan
Guillaume Terrisse (2001), chef de département, Metro
Philibert Dupont (2003), responsable de réseau,lidl
 


  Cet article est paru dans notre édition magazine du 27 septembre 2007 n°2013. Un numéro que vous pouvez commander en ligne.  

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

390 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X