emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

La croissance rebondit au 3e trimestre, pas l’emploi

La croissance rebondit au 3e trimestre, pas l’emploi
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
La France retrouve un léger souffle de croissance au 3e trimestre 2011 (+ 0,4 %). Mais l’emploi ne suit pas. Il stagne, selon les chiffres publiés par l’Insee.

Bonne nouvelle, de petite ampleur certes, mais tout de même. L’économie française a rebondi davantage que prévu. La croissance a grimpé très légèrement de 0,4 % au 3 e trimestre, selon les chiffres de l’Insee. Au trimestre précédent, elle s’est contractée pour la première fois en 2 ans, amenant les économistes et gouvernement à revoir, à la baisse, leur pronostic de croissance sur l’année 2011. Avec de meilleurs résultats que prévu au 3 e trimestre, l’Insee prévoit que la France atteindra 1,7 % de croissance, un chiffre proche de la prévision du gouvernement.

 

L’emploi ne suit pas

La croissance monte légèrement mais l’emploi salarié, de son côté, ne suit pas. Au contraire. Il stagne. Au 3 e trimestre, seulement 7 400 postes ont été créés dans les secteurs marchands non agricoles. Le nombre de créations d’emplois a certes commencé à ralentir au 2 e trimestre – 33 300 postes créés contre 78 300 au 1 er trimestre -, mais c’est la première fois qu’il stagne depuis le début de l’année 2010. Avec ces 7 400 postes créés, le 3 e trimestre est à la peine. Il faut remonter au dernier trimestre 2009 et ses 3 000 emplois créés, pour trouver pire. Sur un an, ce sont 159   000 nouveaux emplois qui ont été comptabilisés par l’Insee, soit une hausse de 1 %.

 

 

8 300 emplois pour le tertiaire

Industrie, construction et tertiaire hors intérim, tous les secteurs se sont quelque peu endormis au cours du 3 e trimestre. Peu d’emplois y ont été créés ou perdus. L’industrie, et ses 3 291 900 salariés au total, s’est renforcée de 2 100 postes (+ 0,1 %). Elle a, en somme, repris ce qu’elle avait perdu au second trimestre. Sur un an, le nombre de créations d’emploi est stable. Dans la construction, c’est l’inverse. Le secteur avait créé 4 100 postes de plus au 2 e trimestre. Au 3 e trimestre, il chute de 0,2 % (- 3 000 postes). Sur un an, c’est la même chose, rien ne bouge vraiment. L’Insee avance une petite hausse de 0,1 %. Quant au tertiaire hors intérim, il reste le secteur créant le plus d’emplois. 8 300 postes ont été créés au 3 e trimestre (0,1 %), soit nettement moins que les 32 100 emplois créés au 2 e trimestre. Sur un an, la hausse est de 1,4 %.

 

L’emploi intérimaire en net repli

La surprise est plutôt du côté de l’intérim. Il y a du mouvement, mais à la baisse. Au 3 e trimestre, l’emploi intérimaire est en net repli (-3,3 %). Ce sont ainsi 19 700 postes qui ont été perdus en 3 mois. Déjà au 2 e trimestre, ce secteur marqué des signes d’essoufflement. L’intérim s’était stabilisé après une hausse continue depuis le 2 e trimestre 2009.

Lucile Chevalier

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8602 offres d’emploi en ligne

Fermer X