emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans la grande distribution, Travailler dans grande distribution

La franchise, une voie pour les professionnelles en quête d’un nouveau projet

 | par 

La franchise, une voie pour les professionnelles en quête d’un nouveau projet
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

La franchise peut être une voie de reconversion professionnelle, à ne pas négliger par les femmes, soutient Corinne Gicquel. Elle est coach et fondatrice d’une plateforme internet dédiée à la reconversion du public féminin vers l’ouverture d’entreprise en franchise. Elle a constaté que des freins les empêchent encore de prendre leur élan dans ce domaine.

Les femmes sont à la tête de 30% des entreprises nouvellement créées en France et 40% des franchisés sont des femmes, tous secteurs confondus. La franchise est un mode de commercialisation de produits et de services qui repose sur un contrat de collaboration entre une entreprise, le franchiseur, et une ou plusieurs autres entreprises, les entreprises en franchise. « La franchise, c’est la possibilité de changer de métier, d’en apprendre un nouveau, sans que les questions de l’âge ou du diplôme soient posées et tout en étant accompagné, soutient Corinne Gicquel, coach pour les franchisés et fondatrice du site reconversionenfranchise.com, dédié aux femmes. La franchise permet de lancer son activité et d’être son propre patron de manière plus sécurisée ».


Quel profil de femmes ?


Malgré une réelle volonté des femmes de se lancer dans l’entrepreneuriat, des freins demeurent parfois. « Elles ont peur de ne pas réussir et peur d’être seules », rapporte Corinne Gicquel. Aussi, le côté « clef en main » qu’offre la franchise leur plaît. La coach a identifié différents profils qui s’intéressent à la franchise. « Tout d’abord une femme salariée d’un grand groupe, qui subit beaucoup de pression, ne se sent pas écoutée, qui a envie de travailler à son compte », détaille Corinne Gicquel. Il y a également les femmes en mobilité et celles qui n’ont plus envie d’être salariées. « Un troisième profil correspond aux femmes qui, suite à une séparation ou autre raison personnelle, doivent reprendre une activité professionnelle et choisissent la franchise pour son risque limité», reprend Corinne Gicquel. Le franchiseur apporte en effet au franchisé une marque, un positionnement, une formation, un savoir-faire, une assistance professionnelle, l’animation d’outil, du support marketing et communication, une veille juridique et peut aider à l’accession ainsi qu’à la revente.


La franchise : est-ce fait pour moi ?


Ce fonctionnement peut ne pas convenir à tout le monde. « Pour les personnes qui souhaitent vraiment exercer en toute indépendance, le cadre de la franchise n'est pas forcément celui qui va le mieux leur correspondre», prévient Corinne Gicquel. Certes, franchiseur et franchisés restent juridiquement et financièrement indépendants et sur le terrain, le franchisé développe sa propre activité, son point de vente, sa clientèle. Mais « avec ce type d’entrepreneuriat, on rentre dans un réseau, et les contrats de franchise sont de cinq ans minimum », précise-t-elle.  Reste ensuite à choisir une activité. « Je constate que les femmes vont souvent s'orienter vers des secteurs où elles pourront mettre en avant leur savoir-être et leur sens du relationnel, en choisissant des métiers de service comme l'esthétique, l'apprentissage des langues ou encore l'informatique. Cette année, je veux pousser les femmes à découvrir des métiers plus techniques grâce à la franchise. L’objectif est de faire en sorte qu’elles découvrent de nouveaux secteurs, qu’elles n’envisageaient pas forcément au départ, comme le bâtiment, l’automobile ou la rénovation», conclut Corinne Gicquel.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Compétences: le BIM se ménage une place dans le contrôle construction

Compétences: le BIM se ménage une place dans le contrôle construction

Dynamisme de l'emploi dans les travaux publics

Dynamisme de l'emploi dans les travaux publics

Les jeunes ingénieurs ont toujours la cote en 2019

Les jeunes ingénieurs ont toujours la cote en 2019

2019, un marché de candidats

2019, un marché de candidats

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1039 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X