emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

La hausse des salaire des cadres bénéficie surtout aux moins de 30 ans

 | par Christine CATHIARD

La hausse des salaire des cadres bénéficie surtout aux moins de 30 ans
Au cours des cinq dernières années, ce sont les cadres de moins de 30 ans qui ont vu leur rémunération augmenter le plus vite
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

C’est ce que conclut une étude de l’Observatoire de l'emploi cadre Apec - Baromètre 2019 de la rémunération des cadres - datant de septembre 2019. On fait le point.

 

 

 

Le contexte : une forte demande de compétences hautement qualifiées, et une rémunération médiane des cadres qui progresse pour la seconde année consécutive. En 2018, le salaire brut annuel médian des cadres du secteur privé s'élève à 50 K€, soit une hausse de 4 % entre 2016 et 2018, après six années de stabilisation (de 2011 à 2016). Au cours des cinq dernières années, ce sont les cadres de moins de 30 ans qui ont vu leur rémunération augmenter le plus vite : +6% entre 2014 et 2018.

 

En 2019, près d'1 cadre sur 2 va demander une augmentation 

 

Et 36 % d'entre eux pensent l'obtenir! En outre, 37 % des cadres jugent intéressantes, voire très intéressantes, les perspectives d'évolution de leur rémunération à l'horizon 3-5 ans. Ce sont les cadres de moins de 30 ans qui se déclarent les plus optimistes, 63 % d'entre eux se disent confiants quant à leurs perspectives d'évolution salariale à horizon 3-5 ans (vs 21 % des plus de 50 ans).

 

 

Mobilité et augmentation : un lien évident

 

En 2018, plus de 8 cadres sur 10 de moins de 30 ans, ayant connu un changement professionnel, ont bénéficié d'une hausse de salaire (vs 6 cadres sur 10 pour l'ensemble des cadres). Face aux plus âgés, l'écart se creuse considérablement. 36 points séparent la proportion de jeunes cadres « augmentés » de celle des plus de 50 ans dans deux situations : en cas de changement de poste au sein de l'entreprise et en cas de changement d'entreprise avec période de chômage.

Parmi les changements de situation professionnelle, quitter son entreprise s'avère être la meilleure stratégie : les cadres concernés bénéficient d'une plus forte augmentation (11 % vs 5 % pour les cadres qui changent de poste en interne). Enfin, en 2018, 6 cadres sur 10 profitent de cette mobilité externe pour négocier leur salaire à la hausse**.

 

Rémunérations : industrie et directions en tête

 

Les fonctions les plus rémunératrices chez les cadres concernent logiquement celles liées aux directions d'entreprise (médiane de rémunération brute annuelle de 70 k€), devant les métiers de la production industrielle (53 k€), les fonctions commerciales et marketing, l'informatique, les postes de gestion/finance/administration (50 k€ chacune). Côté secteur d'activité, l'industrie, qui emploie 15 % des cadres du privé, enregistre les plus hauts niveaux de salaire avec une médiane brute annuelle de 53 K€.

 

Des disparités selon l'âge ou la région

 

La rémunération varie selon l'âge et s'établit à 39 K€ pour les cadres de moins de 30 ans, alors qu'elle s'élève à 54 K€ pour les quadragénaires.

À l'échelle du territoire, l'Île-de-France figure en tête des régions les plus rémunératrices avec un salaire brut annuel médian de 52 K€. La Bourgogne Franche-Comté arrive en seconde position avec 50 K€ suivie des régions Grand Est et Centre-Val de Loire, toutes deux à 49 K€. Ainsi, un écart de rémunération de 11 % est observé entre les cadres d'Île-de-France et les autres.

En termes d'augmentation, les franciliens sont également les mieux lotis. En 2018, 54 % d'entre eux ont été augmentés, soit 6 points de plus que les cadres des autres régions.

 

 

 

Les inégalités femmes-hommes persistent, notamment dans le secteur du commerce

 

En 2018, si les hommes cadres gagnent 16% de plus que les femmes cadres, en médiane brute annuelle de salaire, ce sont dans les fonctions commercial-marketing, communication-création, direction d'entreprise, gestion/finance/administration et production industrielle ainsi que dans le secteur du commerce, que les différences de salaire entre les hommes et les femmes cadres sont les plus importantes, avec des écarts supérieurs ou égaux à 20 % en faveur des hommes.

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

MisterTemp' s'impose dans le BTP

MisterTemp' s'impose dans le BTP

Rémunération : les mobilités qui payent

Rémunération : les mobilités qui payent

Emploi : dois-je m’inquiéter après 45 ans ?

Emploi : dois-je m’inquiéter après 45 ans ?

Métallerie : du chef de chantier au chargé d’affaires

Métallerie : du chef de chantier au chargé d’affaires

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

409 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X