emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

La longueur de l’entretien ne présage pas de son succès

 | par La rédaction d'Emploi-Pro

La longueur de l’entretien ne présage pas de son succès
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Le premier entretien d’embauche dans plus de la moitié des cas dure entre 30 et 60 minutes, selon une étude du cabinet Robert Half. Un entretien court n’est pas nécessairement un entretien qui se déroule mal.

Dernière poignée de main et le responsable du recrutement raccompagne le candidat à la sortie. L’impétrant a passé avec succès la première étape du CV, mais pour celle du premier entretien d’embauche, il a des doutes. Certes l’échange n’a pas été malheureux, mais en regardant sa montre, le candidat constate que l’entretien a duré moins de 30 minutes. « C’est raté, se dit-il. Si l’entretien n’a pas duré plus longtemps, c’est que je ne l’intéressais pas. »

 

Selon une enquête du cabinet de recrutement Robert Half, menée auprès de 200 responsables ou directeurs des Ressources humaines,   la longueur ne présage en aucun cas de la qualité. Selon cette enquête, près d’un tiers des DRH déclarent consacrer moins de 30 minutes aux candidats qu’ils rencontrent pour la première fois. 62,5 % des DRH sondés disent prendre entre 30 et 60 minutes pour ce premier échange. Et 9 %, font durer le plaisir plus d’une heure.

 

Un échange court mais constructif

Bref, à chacun ses pratiques et mesurer la qualité d’un entretien en se basant uniquement sur le facteur temps serait une erreur selon le cabinet de recrutement. « Il vaut mieux un échange court mais constructif – votre parcours correspond aux attentes du recruteur – plutôt qu’un rendez-vous long et fastidieux, ressemblant à deux monologues. Un recruteur expérimenté n’a pas forcément besoin de beaucoup de temps pour se faire une opinion si le parcours et le profil d’un candidat correspondent au poste », prévient Valérie Sablé, Associate Director de Robert Half International France.

 

Court, c’est même mieux

Plus l’entretien dure en effet, plus le candidat risque de gaffer, de se relâcher. Il est important de rester concentré tout le long du rendez-vous, jusqu’à la poignée de main finale. « Attention aux dernières questions qui peuvent être les plus pointues, les plus stratégiques » met en garde Robert Half.

 

Demander un feedback

Il est également important de bien terminer un entretien. « N’hésitez pas à solliciter un feedback de la part de votre interlocuteur. Même si vous n’êtes pas qualifié pour la suite, ce retour va vous permettre de travailler vos points faibles », conseille Valérie Sablé. Et dans le cas où cela c’est plutôt bien passé, il faut se renseigner sur la suite du processus. Cela permet à la fois de montrer son intérêt mais aussi d’apaiser ses possibles inquiétudes. Il ne faut pas hésiter à demander combien de temps l’entreprise va mettre pour prendre sa décision et revenir vers les candidats qu’elle a retenu pour un 2 e rendez-vous. Ainsi de retour à votre quotidien, vous ne patienterez pas inutilement à côté du téléphone à vous demandez quand va-t-on vous rappelez.

 

Lucile Chevalier

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

12557 offres d’emploi en ligne

Fermer X