emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

« La promotion de la diversité n'est pas un sujet nouveau dans l'assurance »

 | par Marie Cadoux

« La promotion de la diversité n'est pas un sujet nouveau dans l'assurance »
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Le secrétaire général du Syntec estime qu'en matière de lutte contre les discriminations et de promotion de la diversité, l'assurance a ouvert la voie.

Vous travaillez en étroite relation avec les assureurs. Sont-ils en avance en matière de lutte contre les discriminations et de promotion de la diversité ?

La profession se montre très attentive à ces questions. Elle dispose pour cela d'un outil très performant : l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance qui, chaque année, depuis sa création en 1996, recueille les données sociales de la population salariée travaillant dans les sociétés adhérentes à la FFSA et au Gema. Ces travaux font apparaître une féminisation des effectifs et révèlent de nombreux signes positifs en faveur de la parité. Le nombre de femmes cadres travaillant dans l'assurance est en constante progression, passant de 34 % en 1996 à près de 41 % en 2004.
 

Ce taux est-il supérieur à celui des autres secteurs ?

Sans aucun doute, puisque la moyenne française interprofessionnelle s'élève à 27 %. L'assurance se montre même en avance par rapport à un secteur qui lui est proche - la banque. Le taux des femmes cadres n'y est que de 36,2 %.


Concernant la lutte contre les discriminations ethniques, les assureurs se sont-ils montrés précurseurs ?

Le secteur est animé par une vieille tradition : recruter des personnes d'origine différente, puis investir dans des cursus de formation interne. Rappelons qu'en octobre 2004, Claude Bébéar a mis en place le CV anonyme et a été le premier à dire que les effectifs de l'assurance devaient être à l'image de la société. De même, il est à l'origine de la Charte de la diversité à laquelle plusieurs sociétés d'assurances se sont ralliées. La portée de ces actions n'en reste pas moins difficile à mesurer puisque le critère ethnique ne peut être pris en compte dans des enquêtes ou des bilans au sein des entreprises. La seule façon pour d'apprécier la diversité est de procéder à des testings ou des audits.


Quel rôle pouvez-vous jouer auprès des entreprises ?
 

Les cabinets de recrutement cultivent traditionnellement la discrétion. Au risque de paraître parfois distants, voire arrogants, par rapport à certains problèmes de société. Avec son Livre blanc, intitulé « De la lutte contre la discrimination à la promotion de la diversité au sein de l'entreprise », le Syntec prend clairement position. Trois paradoxes sont soulignés : en premier lieu, personne n'a vraiment le sentiment de faire de la discrimination, même si les statistiques sont là pour le prouver. Deuxièmement, certaines discriminations ne sont pas considérées comme telles, car il y a toujours des raisons dites « objectives » pour les justifier. Enfin, on avoue rarement avoir discriminé à partir de l'origine ethnique, préférant dire que l'on recherche quelqu'un parfaitement adapté à la culture de l'entreprise...


Que préconisez-vous pour dépasser ces paradoxes ?

Nous devons adapter les méthodes de recrutement. Concrètement, nous mettons en place des formations spécifiques, afin de casser les stéréotypes et les préjugés lors de deux phases clés d'un recrutement : l'analyse initiale du besoin de l'entreprise et l'évaluation des candidats. Il s'agit de promouvoir une véritable démarche de compétence ; de s'inspirer des meilleures pratiques ; de renforcer la collégialité tout au long du processus de recrutement ; de promouvoir la norme qualité de notre profession [NF X 50-767 Afaq-Afnor] ; et, bien sûr, de mesurer les progrès réalisés.


PROPOS RECUEILLIS PAR MARIE CADOUX

SA CARRIÈRE

- 1976 Directeur administratif de la Mutuelle générale du personnel des collectivités locales (ancien nom de la MNT).
- 1981 Directeur général de la MNT (Mutuelle nationale territoriale).
- 1993 Création du cabinet Bienfait & associés.
- 2003 Secrétaire général du Syntec conseil en recrutement.
- Novembre 2005 Présidence de la commission éthique du Syntec conseil en recrutement.
- 2006 Corédaction du Livre blanc.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5019 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X