emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

La proposition d’emploi ne correspond pas à vos attentes : que faire ?

La proposition d’emploi ne correspond pas à vos attentes : que faire ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Une entreprise de second choix vous propose un poste ? L’entreprise de vos rêves veut vous embaucher mais le salaire n’est pas à la hauteur de vos espérances. Que faire ? Voici quelques conseils sur les meilleures façons de réagir.

Vous venez de recevoir une proposition de poste. C’est plutôt une bonne nouvelle. Après avoir passer toutes les étapes du processus de recrutement (envoi de CV et lettre de motivation, entretiens avec DRH et N+1), vous touchez enfin le graal : le job que vous attendiez. Malheureusement, l’entreprise qui vous fait cette offre n’est pas votre premier choix. Le premier choix, justement, vous a certes ouvert les portes du processus de recrutement, mais est plutôt lente pour vous fournir la réponse finale. Bref, vous attendez toujours de savoir si vous avez ou non le poste.

 

Prenez l’initiative

Le dilemme est cornélien : que faire ? Accepter le premier poste ou continuer à attendre la réponse de l’entreprise favorite ? Inutile de se mettre martel en tête. Pour Gaëlle Marre, directrice associée du cabinet Office Team, il faut « prendre le temps de la réflexion ». Pourquoi êtes-vous plus motivé pour travailler dans la seconde entreprise ? Quels sont les intérêts du poste qui vous est proposé ? Si la seule différence entre les 2 sociétés est un nom plus prestigieux, l’argument n’est pas vraiment de poids. Mieux vaut alors accepter de travailler dans une entreprise qui vous estime comme le meilleur candidat pour le poste, que d’attendre des semaines à côté du téléphone, une proposition d’emploi hypothétique.

Si, finalement, après avoir retourné les choses dans votre tête, vous préférez toujours l’entreprise muette. Alors n’attendez pas, prenez l’initiative d’appeler le responsable du recrutement pour en savoir où en est votre candidature, tout en glissant que vous avez déjà une proposition. Si l’entreprise est intéressée, elle vous donnera une réponse rapidement.

 

Un salaire plus faible qu’espéré

Vous pouvez aussi avoir reçu une proposition d’embauche dans l’entreprise de vos rêves. Bingo. Seul problème : le salaire est en-deçà de vos prétentions. Premier conseil, il s’agit déjà de savoir si vous avez été raisonnable dans vos demandes, et pas trop prétentieux sur votre valeur sur le marché. Les études de rémunérations publiées par les cabinets de recrutement sont de bons indicateurs. Car ces recruteurs augmentent systématiquement le niveau de rémunération dans ce type d’études. Si, après ce travail d’enquête, vous êtes toujours déçu, reste à commencer le travail de négociation. Pour avoir les meilleurs arguments, il faut  se mettre à la place de l’entreprise, penser comme elle. « Quelle valeur ajoutée j’apporte à l’entreprise qui justifierait tel salaire ? Est-elle difficile à trouver sur le marché ?».

Ensuite, si cela bloque toujours, intéressez-vous aux autres avantages : horaires flexibles, opportunités d’évoluer professionnelle, de renforcer son employabilité. Vous pouvez également proposez que votre salaire soit revu à la fin de la période d’essai. « Il ne faut pas forcément penser que la meilleure offre correspond  à la rémunération la plus élevée, met en garde le cabinet Office Team. Certaines opportunités – moins rémunératrices – peuvent permettre ensuite de trouver un poste plus intéressant et mieux rémunéré ultérieurement ».

Lucile Chevalier

 


 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8069 offres d’emploi en ligne

Fermer X