emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

La restauration, 5ème pourvoyeur d’emploi en France!

 | par 

La restauration, 5ème pourvoyeur d’emploi en France!
Le troisième défi sera, comme pour de nombreux secteurs, celui de l’innovation
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Une étude sur le secteur de la restauration donne des chiffres éloquents : 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires, un facteur d’attractivité touristique, et surtout le 5ème pourvoyeur d’emploi en France! Mais la filière va devoir relever des défis pour sauvegarder cette place.

C’est l’étude "secteur restauration Eurogroupe" qui le dit : le poids économique que représente la filière de la restauration commerciale dans l’économie française est certes largement connu (50 milliards d’euros de chiffre d’affaires) mais on rappelle plus raraement que c’est le cinquième secteur pourvoyeur d’emplois en France, et surtout l’un des plus grand secteur grand créateur d’entreprises.
“Le poids que la filière représente dans son écosystème est déjà sensiblement moins connu. Cette dernière joue pourtant un rôle clé dans l’agriculture, la pêche, la viticulture, mais aussi dans le tourisme ou l’industrie agroalimentaire. Mais c’est surtout dans les sphères autres qu’économiques, que le rôle pris par la restauration commerciale reste méconnu. La filière est ainsi un acteur clé dans l’aménagement du territoire et dans le dynamisme des petites communes. Elle constitue en outre l’un des facteurs d’attractivité touristique de la France. 
Dans le domaine social, elle joue aussi un rôle majeur d’intégrateur social, surtout chez les jeunes et les personnes sans qualification et propose, en parallèle, des formations qualifiantes.”
 

Un acteur clé pour l’économie française  

 
La restauration commerciale est donc le cinquième secteur d’emplois avec 600 000 emplois salariés. L’étude explique que : “Au global, le secteur a présenté un solde annuel de 13 000 créations d’entreprises entre 2000 et 2010, soit 4,6% des entreprises créées en France Dynamique, la filière présente une croissance de ses emplois largement supérieure à la croissance de l’emploi français”
 
En effet, voici quelques chiffres : 
 
+78% de 1993 à 2009 contre +21% 
8,5% de la consommation française en volume de produits carnés 
17% des dépenses en France sur le marché de la pêche et de l’aquaculture 
10% du chiffre d’affaires de l’industrie agro-alimentaire 
45% du chiffre d’affaires des équipementiers de cuisine professionnelle 
 
En matière de tourisme, lla restauration joue “un rôle majeur dans l’attractivité de la France” : l’inscription au patrimoine immatériel de l’UNESCO du repas gastronomique des français, ou encore la motivation des touristes étrangers de venir en France uniquement pour notre fabuleux patrimoine gastronomique!
 

Les défis que la filière va devoir relever

 
Ces défis sont nombreux. Au nombre desquels des charges (surtout de main d’œuvre) qui s’alourdissent continuellement, “nombreux sont les restaurateurs qui répondent par une hausse des prix, souvent supérieure à l’indice général des prix. Peu s’inscrivent dans une démarche de renforcement de leur gestion ou dans la mise en place de démarches commerciales.”
 
Mais le risque à terme, vu la conjoncture économique, est que le consommateur se détourne face à des prix trop élevés de ce type de consommation, surtout en période de morosité économique. 
 

S’adapter aux évolutions des modes

 
Le second défi : s’adapter. Il va falloir cibler davantage la clientèle ( prix, de type de repas, qualité, etc.). Le troisième défi sera, comme pour de nombreux secteurs, celui de l’innovation : “tirer profit des innovations existantes est un levier fort de compétitivité, d’attractivité et de performance. Inciter l’ensemble des acteurs à relever ces défis passe par une organisation renforcée de la filière, avec un rapprochement entre les fédérations. La profession est en effet actuellement trop dispersée et atomisée pour peser en interne et en externe a minima autant que le poids économique et social de la filière pourrait le permettre.”
 
Source : l'étude est  consultable ici.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Jeunes diplômés : profitez de la guerre des talents

Jeunes diplômés : profitez de la guerre des talents

Femmes et bâtiment : vers la mixité?

Femmes et bâtiment : vers la mixité?

Bâtiment, travaux publics, ces métiers qui recrutent des jeunes diplômés

Bâtiment, travaux publics, ces métiers qui recrutent des jeunes diplômés

Grand Paris : le chantier du siècle et ses opportunités d’emploi

Grand Paris : le chantier du siècle et ses opportunités d’emploi

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

286 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X