emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

La SNCF fonce dans le mur

 | par Christine CATHIARD

La SNCF fonce dans le mur
Un "choc violent" se cumulant avec le milliard de manque à gagner subi pendant les grèves.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

2 milliards d’euros. C’est le manque à gagner qui va toucher la SNCF….Une crise du coronavirus qui va coûter cher à la compagnie si on ajoute le milliard lié aux grèves.

Son patron c’est Jean-Pierre Farandou. Et  il a de quoi s’inquiéter. L’entreprise va subir un manque à gagner de  « trois milliards d’euros de recettes, du fait de la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de coronavirus »dit le vendredi 1er mai sur son site internet le journal Les Échos.

Montant corrigé par le PDG Jean-Pierre Farandou  qui parle de 2 milliards d’euros. Sur France Inter, il évoque la perspective d’un plan d’aides de l’Etat pour soutenir la SNCF, et il envisage déjà des suppressions de postes. “Je crains toutefois que notre bilan, notre endettement soit trop important (...). La notion d’un plan d’aides à la SNCF ne me parait pas déraisonnable”, déclare-t-il

Vers une recapitalisation ?

Selon le huffington Post, la SNCF « n’avait dans un premier temps aucun commentaire » aux informations sorties vendredi par Les Echos, que ce soit sur les chiffres publiés ou l’ordre de grandeur des pertes attendues. “Il faudra un refinancement. Des discussions ont commencé avec l’État sur l’effet des pertes”, indique une source interne citée par Les Échos, au sujet d’une éventuelle recapitalisation…

En  avril, le PDG avait déjà prévenu en parlant de lourdes pertes à venir et « un choc violent ». Un "choc violent" se cumulant avec le milliard de manque à gagner subi pendant les grèves.

Quid  de la reprise du trafic ?

Concernant la reprise du trafic, le patron de la SNCF envisageait pour les grandes lignes “peut-être, par rapport à l’offre actuelle, un doublement de l’offre pendant les premières semaines”, qui passerait ainsi de 6-7% actuellement à près de 15%. On aurait ensuite en juin “un TGV sur deux pendant un mois environ” puis “on espère arriver à 100% des TGV au début de l’été”, avait-il dit.

« Quant aux TER et aux trains de banlieue d’Île-de-France, on passerait “très vite” de 15-25% actuellement à 50%, avant de progresser davantage en fonction de la demande » selon le Huffington Post.. 

 

Une société anonyme à capitaux publics

La SNCF était redevenue publique en janvier 2018. Le gouvernement avait alors promis « qu’il resterait propriétaire de la compagnie ». La SNCF est-elle un service public ? Le service qu'elle rend l'est peut-être, encore faut-il le définir, et cela ne rend pas nécessaire de faire de l'entreprise une structure publique. En 2019 SNCF Mobilités, l'entité chargée de faire circuler les trains sur le réseau ferré français, va verser un montant record à l'Etat, qui en est encore le seul actionnaire.  Le 1er janvier 2020, la SNCF change de statut. D’Etablissement public à caractère industriel et commercial (Epic), la SNCF va devenir une société anonyme à capitaux publics, qui détient la totalité des titres de SNCF Réseau et SNCF Voyageurs, sans possibilité de les céder. Place à la "nouvelle SNCF". L'entreprise ferroviaire doit se transformer à cette date en une société anonyme donc qui n'embauchera plus ses nouvelles recrues au statut de cheminot. Mais on est alors en pleine  grève et ce changement de statut passe presque inaperçue.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

Le Club Génération Industrie publie trois books à destination des industriels

Le Club Génération Industrie publie trois books à destination des industriels

Simulation de gestion de crise pour les étudiants de l’Inseec

Simulation de gestion de crise pour les étudiants de l’Inseec

Crise sanitaire : la mobilité interne à privilégier chez les cadres

Crise sanitaire : la mobilité interne à privilégier chez les cadres

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

464 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X