emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Le chômage a baissé en mars sauf pour les séniors

Le chômage a baissé en mars sauf pour les séniors
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Le nombre de chômeurs sans aucune activité a, une nouvelle fois, baissé au mois de mars, d’après les chiffres du Pôle emploi. Les jeunes profitent de l’embellie, les seniors trinquent.

« C’est une très bonne nouvelle. Trois mois de baisse, on n’avait pas connu cela depuis le premier trimestre 2008. Ce sont des chiffres qui montrent que la sortie de crise se dessine enfin », s’est enthousiasmé hier, peut-être un peu vite, le ministre de l’emploi, Xavier Bertrand. Car à y regarder de plus près, cette « sortie de crise » n’est pas aussi nette que précisé. Malheureusement, le chômage français connaît maintenant des hauts mais encore des bas.

Du côté des bonnes nouvelles, pour le 3e mois d’affilée, le nombre de chômeurs n’ayant eu aucune activité (catégorie A) a reculé. D’après les chiffres publiés hier par le Pôle emploi, ils étaient 2,68 millions à entrer dans cette catégorie à la fin du mois de mars. Un mois auparavant, ils étaient plus nombreux : 2,701 millions à la fin février. Et en janvier, encore plus nombreux. Pour résumer, la cohorte de chômeurs a baissé de 0,7 % en janvier, de 0,1 % en février, et enfin de 0,8 % au cours du mois de mars. Mais sur un an, la courbe change d’orientation. Le nombre de chômeurs sans aucune activité a augmenté de 0,7 % par rapport à mars 2010.

 

La sortie de crise se fait donc hésitante

Et si l’on prend l’ensemble des chômeurs, ceux ayant eu ou non une activité réduite, la tendance est à la hausse, aussi bien sur le mois passé que sur l’année écoulée. La France métropolitaine comptait à la fin mars, 4,045 millions de chômeurs, soit une hausse de 0,1 % par rapport à février et de 3,8 % sur un an.

La sortie de crise se fait donc hésitante, et surtout elle n’est pas généreuse avec tous. Les jeunes profitent de l’embellie quand les seniors trinquent. Le nombre des moins de 25 ans, inscrits à Pôle emploi, n’ayant eu aucune activité, a encore reculé au mois de mars. Il a baissé de 1,3 % par rapport à un mois de février qui leur avait déjà souri. Fin février, le recul était de 1,1 % par rapport à janvier. Sur un an, de mars 2010 à mars 2011, la baisse est de 6,6 %. Chez les seniors à l’inverse, la courbe monte : +0,4 % sur un mois et + 13 % sur un an. Autre fait alarmant : les rangs des chômeurs longue durée se renforcent, rendant encore plus ardue le retour à l’emploi. Ils étaient 1,531 million à chercher un travail depuis plus d’un an, à la fin du mois de mars dernier, soit une hausse de 0,4 % par rapport à février et de 12,7 % par rapport à mars 2010.

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5552 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X