emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Le chômage grimpe à 7,8 % au 4e trimestre 2008

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Outre-mer compris, le taux de chômage atteint 8,2% entre octobre et décembre, confirmant la brutalité de la crise à la fin 2008.

La France termine l'année avec un taux de chômage en nette progression, à 7,8% au quatrième trimestre et à 8,2% si on inclut les départements d'outre-mer (DOM), selon les chiffres au sens du BIT publiés par l'Insee ce jeudi. Alors que le chômage avait atteint au cours de l'année ses plus bas niveaux depuis 25 ans (7,2%), il a augmenté de 0,6% entre deux trimestres (et de +0,3% sur an), confirmant l'ampleur de la crise économique entre octobre et décembre. C'est "une détérioration brutale qui ne me surprend pas dans cette période de crise", a réagi la ministre de l'Economie Christine Lagarde. "Les premiers touchés ont été les salariés en intérim et en CDD. Je crains qu'on ait désormais passé ce stade au vu des nombreux plans de sauvegarde de l'emploi", a-t-elle commenté.

Le chômage des jeunes explose

Au total, près de 2,2 millions de Français se sont retrouvés sans emploi, précise l'Insee. Si l'ensemble de la population est touché par cette remontée du chômage, ce sont les moins de 25 ans qui souffrent le plus. Avec 21,2% (19% au 4 e trimestre 2007), leur taux de chômage reste presque trois fois supérieur à celui des 25-49 ans. "C'est là qu'il faudra particulièrement porter nos efforts", a ajouté la ministre, rappelant l'amélioration prévue de l'accès à l'indemnisation chômage, la prime aux chômeurs ou l'essor des contrats aidés.

Pour autant, les 25-49 ans, moteur traditionnel du marché du travail, ont également connu une forte hausse du chômageau quatrième trimestre (+0,6%) pour atteindre 7,4%. Par ailleurs, conséquence des mises au chômage technique, le "sous-emploi" au sens du BIT* en France métropolitaine a aussi bondi à 5,2% au quatrième trimestre (contre 4,6% un an auparavant). Au total, il a affecté 1,35 million de personnes à temps partiel ou en chômage partiel.

Enfin, cette dégradation du marché de l'emploi risque de se poursuivre cette année. Le gouvernement a déjà anticipé 350 000 destructions de postes. Selon les prévisions de l'assureur crédit Euler-Hermes, le chômage France devrait s'envoler à 9,8% en 2009 avant d'atteindre 10% en 2010. La France renouerait alors avec un chômage à deux chiffres comme en 1993 lors de la dernière récession.

Carmela Riposa 

* : le "sous-emploi" recouvre les personnes ayant un emploi à temps partiel et souhaitant travailler plus d'heures sur une semaine donnée. Elles sont disponibles pour le faire, qu'elles recherchent un empoi ou non. Cette catégorie comprend également les personnes au chômage technique.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8695 offres d’emploi en ligne

Fermer X