emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'assurance, la banque et la finance

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

 | par Marjorie Corcier

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure
On touche à tout, à l’intime de nos clients, de la naissance au décès
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Anticiper les imprévus de la vie, dynamiser son épargne, prévoir sa retraite, optimiser sa fiscalité. Les champs d’action des gestionnaires de patrimoine sont fort vastes. Zoom sur ces experts du droit et de la finance au service de clients fortunés.

« On touche à tout, à l’intime de nos clients, de la naissance au décès ». Gestionnaire de patrimoine à Marseille depuis 2008, Sylvain Souvestre résume tout simplement sa mission. Il est salarié chez Axa protection financière, un important cabinet du réseau Axa prévoyance et patrimoine. Ce dernier est composé de quatre associés, treize collaborateurs et gère les portefeuilles de plus de 6000 clients. Ces derniers sont chefs d’entreprise ou exercent des professions libérales pour la plupart.

Quelles sont les missions d’un gestionnaire de patrimoine ?

On retrouve ces postes dans les secteurs bancaires et de l’assurance. Bien souvent, tout commence par un premier entretien au cours duquel le gestionnaire part à la découverte de son client. « Questions professionnelles, personnelles, familiales, mariage, Pacs… Le client détaille son patrimoine mobilier et immobilier ainsi que sa situation et son patrimoine professionnels. Et à la manière d’un expert-comptable, on va regarder l’actif et le passif, vérifier s’ils coïncident ou non. Nous allons proposer un bilan dans lequel sera présenté un programme de solutions. C’est ce qu’on appelle la protection financière sur-mesure. On va également proposer des stratégies à mettre en place selon les projets du clients », détaille Sylvain Souvestre.

Anticiper sur une succession, dynamiser son épargne avec des placements, protéger les siens via des assurances vies, la prévoyance en cas d’arrêt de travail, d’invalidité, de décès, la mutuelle, anticiper les questions sur la dépendance…  La boîte à outils du gestionnaire de patrimoine est importante et en constante évolution. « C’est pourquoi nous avons aussi une obligation de formation constante chaque année », poursuit le professionnel.
Au cœur des échanges, le secret professionnel est la clé de voûte pour instaurer de relation de confiance et qui s’inscrit dans le temps. Cela permet aux clients de recommander leur entourage personnel ou professionnel en toute sérénité. Le gestionnaire peut voir son client une à plusieurs fois par an selon l’évolution de ses besoins et de sa situation.

Qui sont les clients ?

La gestion peut ainsi concerner plusieurs centaines de milliers à quelques dizaines de millions d’euros pour un portefeuille. « Parmi nos clients, il y a aussi des personnes sans patrimoine mais dont la famille dispose de biens immobiliers par exemple. Nous allons les aider pour anticiper.  On peut trouver également des chefs d’entreprise qui débutent leur activité. On les accompagne pour la prévoyance et pour préparer leur retraite car ils n’auront pas de retraite du fait qu’ils ne cotisent pas au régime général: il ne faut pas attendre d’avoir un patrimoine à 50 ans », confie le gestionnaire de patrimoine.

Quelles études ?

Ce métier très technique exige une formation de niveau bac +5 en gestion du patrimoine, droit ou finance. Le master en gestion de patrimoine est la voie la plus directe. Il existe aussi des cursus en droit, en économie, en finance. Un diplôme d’école de commerce est aussi une option possible.
 

Où travailler ?

On trouve des gestionnaires de patrimoine dans des compagnies d’assurance, dans le secteur bancaire. Il existe aussi des cabinets indépendants.
 

Salaires et évolution de carrière

Un gestionnaire de patrimoine va débuter autour de 2500€ bruts et pourra espérer doubler son salaire après plusieurs années d’expérience et selon ses résultats. Certains cabinets en effet intègrent une part de variable à la rémunération.
Au niveau de l’évolution de carrière, avec l’expérience, le gestionnaire de patrimoine doit en règle générale, accompagner des clients de plus en plus fortunés. Il peut s’orienter vers la banque de marché ou la banque d’affaire. Ou encore faire de la formation. 
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Start up dans le BTP : s’adapter face à la crise

Start up dans le BTP : s’adapter face à la crise

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

618 offres d’emploi en ligne

Fermer X