emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

Le groupe Auchan accentue la visibilité de ses annonces pour les travailleurs handicapés

 | par 

Le groupe Auchan accentue la visibilité de ses annonces pour les travailleurs handicapés
A ce jour le groupe affiche un taux d’emploi de 6,49%
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Depuis le mois de juin 2018 toutes les annonces d’emploi ouvertes aux personnes en situation de handicap présentes sur le portail internet du groupe, Auchanrecrute.fr,  se trouvent aussi en doublon sur le site de l’Agefiph (Aide à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap).

 Avec un turn-over important, le géant de la grande distribution utilise bien sûr les canaux traditionnels d’embauche comme les plateformes Cap emploi, Pôle emploi, les Missions locales, les agences d’intérim et les partenariats avec des associations de travailleurs handicapés. Malgré cela, « la majorité de nos recrutements se font via des candidatures spontanées » précise Eric Deranville, responsable diversité handicap groupe chez Auchan. Un faible retour des candidats qui s’explique en partie par le manque d’attractivité du secteur de la grande distribution pour les chercheurs d’emploi, qu’ils soient ou non porteurs d’un handicap. « Nous travaillons beaucoup en horaire décalé, le matin, le soir ou le week-end. D’autre part, le contact avec le public est parfois un vrai frein pour les candidats » assure Claire Casaert, responsable qualité de vie au travail. Qu’importe. En diversifiant un peu plus son canal d’embauche, l’enseigne poursuit sa politique volontariste en matière d’intégration des personnes handicapées.

Un taux d’emploi à 6,49%

Celle-ci en est, en effet, à son quatorzième accord d’entreprise s’agissant de l’insertion de nouveaux collaborateurs en situation de handicap. A ce jour le groupe affiche un taux d’emploi de 6,49% (contre 2,69% en 1993), soit presque le double du taux d’emploi moyen du secteur privé (3,6 %). Néanmoins, ce résultat est juste un peu au dessus de la contrainte légale. « Cela s’explique par la diversité du taux de recrutement selon les établissements. Certains vont ainsi afficher un taux à 10% et d’autres à 6%. Ces chiffres sont directement en rapport avec le bassin d’emploi  dans lequel l’enseigne est située » explique Claire Casaert, responsable qualité de vie au travail pour les hypermarchés. Sur la région parisienne par exemple, le turn over des salariés libère de nombreux postes mais « nous n’avons pas de candidatures de personnes en situation de handicap à la hauteur de nos besoins » précise t-elle. A ce jour, le groupe emploie en France 4855 travailleurs handicapés autant dans ses hypermarchés que dans ses supermarchés. Beaucoup occupent des fonctions facilement adaptables comme les hôtes ou hôtesses de caisse qui représentent 35% des collaborateurs. Les postes administratifs, s’ils sont les plus recherchés, ne sont évidemment en nombre pas ceux qui recrutent le plus. Bien au contraire, la grande distribution recherche plutôt activement des métiers de bouche dans le domaine de la poissonnerie, de la boucherie, de la boulangerie ainsi que pour son activité Drive.

Des formations qualifiantes

Auchan accompagne ainsi des travailleurs handicapés sur des programmes de formation qualifiante un peu partout en France. « Nous avons mené récemment une formation aux métiers de bouche sur treize mois en Ile-de-France puis une convention sur le bassin lyonnais pour former des employés commerce sur tous les secteurs. Deux candidats ont été recrutés en métier de bouche. » avance Eric Deranville. Depuis six ans, le groupe poursuit dans ses supermarchés un dispositif de soutien pour accompagner les salariés frappés d’inaptitude totale. L’enseigne prend en charge à 100% le bilan professionnel du salarié qui doit lui permettre d’identifier trois nouvelles orientations professionnelles éloignées de son secteur d’origine. La réalisation du bilan s’adapte au rythme du salarié et peut même se faire à domicile. Quant aux collaborateurs déjà animés d’un projet professionnel, ils bénéficient d’une participation financière afin de suivre une formation qualifiante à un autre métier. Ce dispositif pourrait dans l’avenir être étendu aux hypermarchés. A suivre donc.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Digitalisation et disparition des emplois : il faut anticiper

Digitalisation et disparition des emplois : il faut anticiper

Le train de demain : connecté et sécurisé

Le train de demain : connecté et sécurisé

Intelligence artificielle : les emplois qui restent et ceux qui vont disparaître

Intelligence artificielle : les emplois qui restent et ceux qui vont disparaître

Les métiers de l’assurance évoluent

Les métiers de l’assurance évoluent

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

407 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X