emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Le Medef veut féminiser les conseils d'administration

 | par Christophe Bys

Le Medef veut féminiser les conseils d'administration
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Deux organisations patronales, le Medef et l’Afep, soutiennent les quotas de femmes dans les conseils d’administration de sociétés cotées. Une annonce qui survient alors que le proposition de loi sur ce sujet n’est toujours pas à l’ordre du jour du Sénat.

Alors que la proposition de loi sur la parité dans les conseils d’administration, présentée par les députés Marie Jo Zimmerman et Jean-François Copé, tarde à être votée par le Sénat pour entrer en vigueur, les instances patronales ont pris position sur ce sujet.
C’est ce qu’ont annoncé lundi 19 avril, la présidente du Medef, Laurence Parisot et celui de l’association française des entreprises privées (Afep) Maurice Lévy. Dans leur code commun, qui résume les règles de la bonne gouvernance figurera désormais un chapitre parité, qui contient une recommandation proche de la loi voulue par les deux députés et déjà approuvée par l’assemblée nationale.
Les conseils d’administrations et de surveillance devront compter 20 % de femmes dans les trois qui viennent et 40 % d’ici à six ans.
Si les objectifs chiffrés sont les mêmes, la recommandation de l’Afep et du Medef ne va pas aussi loin. Le texte législatif proposait de sanctionner les entreprises cotées qui ne respecteraient pas le quota de femmes, annulant la nomination des administrateurs « mâles » élus, voire les délibérations des conseils concernés. Une sanction qui, en menaçant tout simplement le fonctionnement des organes de gestion, obligeait les entreprises à rentrer dans le rang.
En annonçant une recommandation, Laurence Parisot et Maurice Lévy pourront peut-être échappés à la proposition de loi, qui n’est pas inscrite à l’ordre du jour au Sénat. Des nominations emblématiques ont été annoncées : Bernadette Chirac rejoindra le conseil d’administration de LVMH, Florence Woerth le conseil de surveillance d’Hermès, et l’ancienne ministre des affaires européennes, Noëlle Lenoir, avocate, est annoncée chez Valéo. En mars dernier, les entreprises comptaient 65 femmes pour 584 postes d’administrateurs. Peut mieux faire !

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5367 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X