emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Le nucléaire recrute : le parcours d’Elsa

 | par 

Le nucléaire recrute : le parcours d’Elsa
Elsa Lemaître-Xavier est ingénieure et travaille pour l’agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, l’Andra.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Elsa Lemaître-Xavier est ingénieure et travaille pour l’agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, l’Andra. Elle nous explique son parcours.

Durant ses études scientifiques, Elsa Lemaître-Xavier s’est rapidement intéressée au secteur de l’énergie. Un domaine qu’elle a pu creuser en se spécialisant à l’école Polytechnique sur la thématique des « énergies du 21ème siècle », un enseignement qui portait à la fois sur le nucléaire et les énergies renouvelables, puis à l’université de Berkeley aux Etats-Unis, où elle a terminé son prestigieux cursus.

« J’y ai travaillé dans un groupe de recherche qui s’occupe de la gestion des déchets nucléaires. La thématique était très intéressante, ainsi que la façon de travailler américaine, plus pragmatique. Les professeurs réussissent à récolter des fonds pour avancer sur leurs projets », explique Elsa Lemaître-Xavier.

Cette spécialisation lui a permis de rencontrer aux Etats-Unis le directeur international de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Elle commence à y travailler en 2014. « J’ai occupé deux postes en trois ans qui m’ont permis de me familiariser avec l’écosystème de l’Andra, ceux que nous appelons les « producteurs de déchets » comme EDF ou Orano, ex-Areva, et nos tutelles comme le ministère de la transition écologique et solidaire ». Elle y travaille sur des solutions de gestion des déchets radioactifs et sur la problématique des déchets faiblement radioactifs à vie longue.

Complexe et pluridisciplinaire

Actuellement, elle est ingénieure grand projet et travaille sur Cigeo, le projet de stockage profond des déchets nucléaires les plus dangereux à Bure dans la Meuse. « C’est un projet atypique car il s’agit d’une installation souterraine alors que les autres installations nucléaires sont en surface ». Elle travaille à l’intégration du projet, qui recouvre trois missions principales. Gérer l’interface entre les différents groupements d’entreprises et acteurs du projet, gérer les aléas et commencer à anticiper les phases ultérieures.

« Je ne m’occupe pas directement de sujets techniques car nous faisons appel à des experts pour chaque domaine, comme la géologie, la chimie ou l’hydrologie, mais je baigne tous les jours dans un environnement très technique ». C’est un aspect du nucléaire qui lui a plu tout de suite, une matière qu’elle juge techniquement intéressante, complexe et pluridisciplinaire. Elle n’a d’ailleurs pas de mal à expliquer son choix professionnel pour ce secteur qui est aussi sujet à controverses. « La France a fait des choix énergétiques qu’il faut assumer et la gestion des déchets nucléaires en fait partie. Pour cela, l’Andra remplit une mission de service public ».

Des perspectives dans le démantèlement et la complémentarité énergétique

Elsa Lemaître-Xavier est aussi cofondatrice du concours Innovatome, organisé par la Société française d’énergie nucléaire (Sfen), qui a pour objectif de donner envie à de jeunes ingénieurs de rejoindre la filière. Les participants doivent proposer des solutions innovantes dans deux domaines, l’amélioration de l’industrie nucléaire par les nouvelles technologies, et la prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux. « Pour les jeunes ingénieurs il y a beaucoup de choses à faire, ce n’est pas une industrie statique. Il y a un enjeu important qui se profile de complémentarité avec les énergies renouvelables, ce qui correspond à la fois à une volonté politique et sociétale, et ce qui est lié aussi au réseau et à une production d’électricité plus flexible. Il y a également en perspective tout un chantier autour du démantèlement et de l’amélioration des centrales actuelles », souligne Elsa Lemaître-Xavier.   

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Etre franchisé dans le secteur du service à la personne, témoignage

Etre franchisé dans le secteur du service à la personne, témoignage

Ingénieur travaux en génie civil nucléaire : quelles missions ?

Ingénieur travaux en génie civil nucléaire : quelles missions ?

Des opportunités d’emplois dans les matériaux biosourcés et la construction durable

Des opportunités d’emplois dans les matériaux biosourcés et la construction durable

Socotec créé un cabinet de recrutement en interne

Socotec créé un cabinet de recrutement en interne

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1222 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X