emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

« Le prêt de main d’œuvre, cela ne se décrète pas »

 | par Marjorie Corcier

« Le prêt de main d’œuvre, cela ne se décrète pas »
Forte de cet enseignement, la responsable vient d’ailleurs de lancer un dispositif d’accompagnement à la mobilité en proposant, dans le cadre d’Agil’Agro, un bilan professionnel aux 230 salariés
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le leader du pâté et des rillettes en France, Hénaff, a vu ses ventes de conserves s’envoler en mars lors du premier confinement. Cela a été l’occasion pour l’industriel breton de tester le prêt de main d’œuvre, cette disposition du code du travail facilité depuis la crise sanitaire. Une expérimentation riche d’enseignements.

Le saviez-vous ? Une entreprise, en proie à une baisse d’activité, peut tout à fait mettre à disposition d’un autre patron un salarié en CDI. Ce dernier doit bien sûr être volontaire. L’entreprise « prêteuse » continue de verser le salaire mais elle va refacturer le coût d'un salarié (c’est-à-dire salaires, charges sociales et éventuellement frais professionnels) à l’entreprise « accueillante ».

Le dispositif a été remis sur le devant de la scène avec la crise sanitaire et son recours a été assoupli. En effet, les différents épisodes de confinement ont freiné, voire stoppé l’activité d’entreprises de certains secteurs, mais elles en ont dopé d’autres. C’est ce qu’a pu constater Charles Bardon, directeur de la région Ouest chez HR Consultancy partners.

Son cabinet a épaulé le lancement fin 2019 en Bretagne de la plateforme Agil’agro qui rassemble 14 entreprises agroalimentaires de 10 à 500 salariés « L’idée de ce dispositif c’était de travailler ensemble sur l’attractivité du secteur mais aussi sur l’employabilité et la mobilité au sein de la filière », explique Charles Bardon. La collaboration industrielle se fait sous l’égide de l’association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA), mais aussi l’aide entre autres, de la région Bretagne et de l’Etat.

Hénaff  a vu ses ventes de conserves bondir de 50% pendant le confinement

Les différentes entreprises s’étaient accordées sur la mise en place de diagnostics d’employabilité, sur une charte permettant notamment de recourir au prêt de main d’œuvre entre elles lors de pics de saisonnalité. « Nous avions bouclé le côté juridique mais nous n’avions pas encore fait les diagnostics quand le pays a été confiné en mars 2020 », raconte Charles Bardon.

Et là, parmi les entreprises d’Agril’Agro certaines comme la chocolaterie Robinet, qui fournissait des professionnels, ont dû arrêter complètement leur activité. Juste à côté à Pouldreuzic (Finistère), c’est le branle-bas de combat chez Hénaff, également membre d’Agil’Agro. « Nous avons connu une croissance d’activité de 50% sur la période de mi-mars à fin avril sur nos conserves », relate Christelle Ageneau, la directrice des ressources humaines. 

Toutes les ressources internes ont été mobilisées : chefs de produits, chargés de communication sont venus faire du conditionnement et de l’emballage sur le site historique qui emploie 230 personnes. L’entreprise a aussi rappelé des intérimaires, mais cela ne suffisait pas. « Nous avons alors appelé notre voisin, le patron de la Chocolaterie Robinet qui a 10 salariés ainsi que Globexplore, qui commercialise des produits à base d’algues. Quatre salariés ont été volontaires pour venir découvrir l’usine Hénaff. A l’issue de la visite, 3 sont restés.

« Parfois un changement d’entreprise peut re-motiver »

Finalement seules deux personnes ont rempli cette mission temporaire », détaille la DRH, qui a cherché à comprendre les raisons de cet « échec ». « Les personnes qui sont restées sont celles qui avait un intérêt personnel à le faire, soit parce qu’elle ne voulait pas perdre en salaire à cause du chômage partiel dans leur entreprise, ou bien parce qu’elle n’imaginait pas rester à la maison », confie la DRH. C’est ainsi qu’une assistante commerciale export s’est retrouvée à faire de la conduite de ligne chez le géant du pâté.

« Sans cette expérience, je n’aurais jamais imaginé qu’une préparation, psychologique en fait, était nécessaire», confie Christelle Ageneau. Forte de cet enseignement, la responsable vient d’ailleurs de lancer un dispositif d’accompagnement à la mobilité en proposant, dans le cadre d’Agil’Agro, un bilan professionnel aux 230 salariés. Beaucoup d’entre eux, âgés de 40 à 50 ans, ont en général une expérience d’une vingtaine d’années. « Avant d’expérimenter le prêt de main d’œuvre, il faut faire naître le déclic des mobilités possibles. L’idée c’est d’amener les personnes à se projeter ». Et d’ajouter : « Notre intérêt c’est d’avoir des gens motivés qui se sentent bien à leur place. Parfois un changement d’entreprise peut re-motiver. L’important c’est que notre filière garde ses salariés. »

Pour elle, le prêt de main d’œuvre, s’il s’appuie sur ces bilans professionnels, est un outil de plus dans la boîte du DRH. « Le prêt de main d’oeuvre, cela ne se décrète pas, résume Charles Bardon, qui a développé une expertise dans le domaine. Ce changement de culture et de rythme de travail sont perturbants pour le salarié. C’est pour cela qu’il faut absolument être accompagné si l’on veut se donner un maximum de chance pour que cela fonctionne ».

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2032 offres d’emploi en ligne

Fermer X