emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Le recrutement continue dans l’aéronautique

 | par 

Le recrutement continue dans l’aéronautique
Stéphanie de La Tour du Pin, Safran.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Après l’euphorie des années 2010-2013, retour à la « normale » pour le recrutement aéronautique en 2014. Reste que les embauches demeurent nombreuses. Surtout dans la production et la recherche et développement.

 

L’image du trou d’air sans conséquence est celle qui vient à l’esprit pour qualifier le marché du recrutement aéronautique. Le Gifas, le syndicat professionnel du secteur, a ainsi estimé que les recrutements ne pourront pas être aussi forts en 2014 qu’en 2010-2013. La vision de Safran résume bien la situation. « Nous avons connu, dans ces années, une période exceptionnelle, commente Stéphanie de La Tour du Pin, responsable de la marque employeur du groupe Safran. Depuis 2010, notre personnel a augmenté de 30 %. Nous ralentissons, aujourd’hui, en 2014, nos créations d’emploi mais nos embauches demeurent à un niveau élevé ». Safran passera ainsi de 8000 recrutements en 2013 à 6000 en 2014 dont 2500 en France. Même son de cloche chez le constructeur Airbus.  « Nous sommes, en matière de recrutement, pour 2014, en phase de stabilisation, explique le service de presse. Nous avons recruté 16 500 personnes en 5 ans. En 2013, nous en avons embauché 3000. Nous allons en recruter 1500 en 2014. Il y a un retour vers une situation de recrutement plus « normale »  car nous ne démarrerons pas de programme cette année ». Conclusion : 80 % des embauches 2014 d’Airbus concerneront des postes en production.

 

« Plus de variété dans son travail »

Du côté des écoles, pas d’inquiétude non plus. A l’ISAE, institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace (700 diplômés par an), Bénédicte Escudier, directrice du développement international et des relations industrielles de l’ISAE, n’est pas inquiète. « Tout se passe bien, précise-t-elle. Nos étudiants trouvent facilement du travail. Tout juste peut-on parler d’une baisse des embauches dans le spatial. Le marché se déplace. Airbus est en phase de stabilisation mais cela est compensé par d’autres sociétés. Cette année, il faudra donc diversifier ses demandes d’emplois et ne pas vouloir obligatoirement intégrer les mastodontes du secteur. Les PME sont très dynamiques et offrent des carrières passionnantes avec plus d’autonomie et plus de variété dans son travail ».

Au CFA des métiers de l’aérien (400 diplômés par an de niveau Bac pro et BTS aéronautique et 800 salariés en formation continue), Laurent Couppechoux, responsable du développement est confiant. «  Au niveau des ouvriers et des techniciens supérieurs, les métiers de la construction sont en plein boom grace aux ventes à l’international. Tous les constructeurs sont concernés. Ces entreprises ont des carnets de commande pour près de 10 ans. Ils doivent recruter énormément. Un signe ? On formait 100 opérateurs par an en 2010. On en forme aujourdhui 130 et on en formera 150 à partir de 2016. Même demande en expansion pour les diplômés Bac +2. Leur nombre a triplé entre 2010 et 2013. Leur insertion professionnelle est de l’ordre de 95 % à 2 mois de la sortie de formation. Cela veut dire que les diplômés 2013 du mois d’août ont trouvé à 95 % du travail fin septembre 2013 ».

 

Plus de 30 000 avions à construire…

En matière de recrutement, 2014 a donc été une année de temporisation. Mais les ventes continent à se faire. Et les embauches à se réaliser. Les prévisions de marché prévoit une croissance de 47 % du traffic aérien mondial. Cela fait plus de 30 000 avions à construire… Pour le plus grand bien du marché du recrutement français.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Actuaire : une profession où il n'y a pas de chômage!

Actuaire : une profession où il n'y a pas de chômage!

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

702 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X