emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans l'assurance, la banque et la finance

Le salaire des risk managers

 | par Lucile Chevalier

Le salaire des risk managers
Un risk-manager débutera sa carrière avec un salaire d'environ 43 000 euros brut par an.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le risk manager (manager de risques) gagne bien sa vie. Il débute avec un salaire très correct de 43 000 euros brut par an. S’il se débrouille bien, il pourra gagner jusqu’à 150 000 euros brut par an.

 

Le manager de risques aime bien angliciser son nom. Cela le rapproche du monde de la finance et des gros salaires. Son rôle consiste à évaluer et limiter les risques financiers, opérationnels encourus par son employeur ou client s’il travaille pour une société de conseils. Et cela lui réussit plutôt bien, du moins au niveau du portefeuille. Le risk-manager, qui certes ne rapporte pas de nouveaux business à l’entreprise, mais lui évite tout de même de mettre la clef sous la poste (un risque mal évalué peut en effet avoir de grandes conséquences sur une entreprise, comme une faillite), gagne plutôt bien sa vie. « Beaucoup viennent de la finance, du contrôle de gestion, de cabinets d’audit où ils ont acquis une première expérience de 6 ou 7 ans, explique Fabrice Berger, manager de la division Assurances au sein du cabinet Hays.  Quand ils accèdent au poste, ils débutent avec un salaire tournant autour des 43 000 euros brut annuel. Après 5 ans d’expérience en poste, ils touchent entre 65 et 70 000 euros par an. Au bout de 10 ans, s’il s’est bien débrouillé, il peut gagner plus de 150 000 euros brut annuel ».

 

Les grands groupes plus généreux

Bien se débrouiller, c’est d’abord travailler dans une entreprise qui a les moyens. « Les salaires sont proportionnels à la taille de l’entreprise », indique ainsi le baromètre 2015 du risk manager réalisé par le cabinet PwC pour l’Association management des risques et des assurances de l’entreprise (Amrae). Dans un grand groupe, comme les entreprises du Cac 40, le salaire moyen des risk-managers atteint les 106 000 euros brut annuel. Dans une PME ou PMI, il est de 88 000 euros brut par an.

 

Devenir top-manager

Bien se débrouiller, c’est aussi cultiver son approche globale du risque. Le cabinet Hays conseille ainsi de débuter dans un grand groupe, où les risques sont plus structurés et les postes plus spécialisés, pour acquérir une méthode. Il est aussi conseillé de démarrer au sein d’un cabinet de conseils où les rémunérations sont en général plus élevées d’environ 10 %. Ensuite, il n’est pas inintéressant, après cet apprentissage, d’aller voir du côté de structures plus petites. Les postes y sont plus polyvalents, les missions plus larges, les approches plus globales, les postes plus stratégiques. Le risk-manager passe ainsi du statut de manager tout court à top-manager. Dans les petites et moyennes entreprises, si les salaires sont plus bas que dans les grandes, les évolutions en revanche sont plus rapides, il y a moins de marches à grimper. Le salaire moyen des top manager est de 108 000 euros brut annuel contre 84 000 euros brut par an pour les managers tout court, indique le baromètre 2014 du risk-manager.

 

Être un homme

Et pour gagner encore plus, il existe malheureusement des facteurs sur lequel le salarié a peu la main comme son genre. Un top manager, membre de la gent masculine gagnera en moyenne 15 % de plus que sa collègue féminine, comme le déplore le baromètre sur la fonction.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

680 offres d’emploi en ligne

Fermer X