emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

Le secteur du meuble monte au créneau sur l'ouverture dominicale en Ile de France

 | par Contactez la rédaction de LSA

Le secteur du meuble monte au créneau sur l'ouverture dominicale en Ile de France
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
C'est une première ! Sous la menace d'actions syndicales, sept enseignes du secteur de l'équipement de la maison ont décidé de livrer ensemble un combat pour le maintien de l'ouverture du dimanche des magasins d'Ile de France.


A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ! Concurrents sur le terrain, sept enseignes d'équipement de la maison (Conforama, Ikea, But, Fly, Alinéa, Croatier, Atlas) ont décidé d'unir leurs forces pour mener de front leur combat pour le maintien de l'ouverture le dimanche des magasins de la région parisienne. «  L'urgence de la situation justifie cette démarche commune inédite. Les actions syndicales en cours visant à fermer nos magasins alors même qu'ils sont ouverts historiquement depuis plus de 30 ans font peser une menace grave sur nos employés et leur pouvoir d'achat, sur l'activité économique de nos enseignes et globalement sur tout le secteur de l'équipement de la maison », a lancé Christophe Cuvillier, PDG de Conforama lors d'une conférence de presse organisée ce matin à Paris.

Particulièrement touchés, les magasins du Val d'Oise toutes enseignes confondues font actuellement l'objet d'un recours du syndicat FO en annulation de leur autorisation préfectorale obtenue en mai dernier. Conforama a ainsi été condamné le 14 septembre dernier par le TGI de Pontoise à fermer ses trois magasins du Val d'Oise sous peine de 50 000 euros d'astreinte par site. Interdiction que la filiale de PPR a décidé de braver cette interdiction après avoir constaté que les autres enseignes étaient ouvertes et reçu le soutien des salariés.

Après avoir rappelés les enjeux économiques du maintien de l'ouverture du dimanche - 7 millions de visiteurs, 22 à 25 % de CA, 5 000 salariés concernés-, Jean-Louis Baillot, DG d'Ikea France et Christophe Cuvillier, nommés porte-paroles, ont exprimé leur souhait de faire évoluer rapidement la situation. « Nous demandons à la fois la suspension immédiate des actions menées à notre encontre, l'ouverture rapide de négociations entre les entreprises, les pouvoirs publics et les syndicats et enfin la prise en compte des spécificités du secteur et de l'Ile de France dans le cadre de la révision de la loi de 1906, prévue pour le 1er semestre 2008 », ont t-il déclaré.

Une rencontre avec le cabinet de Christine Lagarde, ministre de l'économie, des Finances et de l'emploi ainsi qu'avec la commission Attali, qui a été missionnée sur ce sujet sont prévues prochainement.

 

Florence Bray

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

400 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X