emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Le secteur du numérique en plein boom!

 | par Laure Martin

Le secteur du numérique en plein boom!
C’est la création d’emploi hors salariat, principalement sous statut de microentrepreneur (ex auto-entrepreneur), qui contribue largement à la croissance des effectifs
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

France Stratégie et le Centre d’étude et de recherche sur les qualifications (Céreq) ont publié début juin un rapport sur Une vision prospective et partagée des emplois et des compétences (VPPEC) au sein de la filière numérique. Parmi les enseignements : la confirmation que ce secteur concentre un grand potentiel d’embauches, mais requiert une meilleure visibilité.

Avec 800 000 salariés en équivalent temps plein et environ 80 000 professionnels indépendants, le secteur du numérique est en plein boom. Et ce n’est pas près de s’arrêter. De nombreuses études de prospective convergent sur l’augmentation de l’emploi dans la filière. D’ailleurs, d’après une étude de France Stratégie et la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), 110 000 emplois devraient être créés entre 2012 et 2022 pour les métiers de l’informatique et des télécommunications, soit une croissance annuelle moyenne de l’emploi de 1,8 %, contre 0,7 % pour l’ensemble des métiers.

Les statuts d’emplois constituent cependant le point sensible du secteur du numérique. Il existe en effet une dynamique de développement importante des emplois non-salariés et c’est justement la création d’emploi hors salariat, principalement sous statut de microentrepreneur (ex auto-entrepreneur), qui contribue largement à la croissance des effectifs. De même, des incertitudes sont pointées du doigt par les entreprises du secteur et justifient les difficultés à anticiper des recrutements. Parmi elles, des controverses sur la vitesse d’apparition et de diffusion des nouvelles technologies du numérique : seront-elles des évolutions ou des révolutions ?

Des métiers en tension

Cela n’empêche pas pour autant les projections sur les recrutements. Les ingénieurs et les cadres techniques de l’informatique devraient continuer à bénéficier d’une croissance d’emploi très positive. Celle des techniciens serait nettement plus modeste à terme, tandis que la croissance des employés et opérateurs de l’informatique devrait rester stable ou éventuellement reculer.

Certains métiers sortent par ailleurs du lot, notamment celui de développeur qui devrait vivre une croissance particulièrement significative, ce qui se manifeste déjà par des tensions chroniques sur le recrutement. Ce n’est pas sans affecter les autres postes et domaines du numérique tant ce métier est stratégique. 

Le rapport de France Stratégie et du Céreq souligne que d’autres métiers devraient se développer dans la transition numérique : ceux liés aux réseaux sociaux, aux solutions Cloud (ingénieurs et architectes), les métiers de l’analyse de données massives ou encore les responsables et spécialistes de la cybersécurité.  
Le groupe de travail précise par ailleurs que le secteur des éditeurs de logiciels et sociétés Internet, « qui connaît une croissance conséquente de ses effectifs, même en période de faible croissance économique » va trouver un champ de croissance supplémentaire avec son internationalisation qui est pour le moment encore peu développée. Ce secteur devrait également profiter de l’expansion du « big data ».

Meilleure visibilité

S’il n’y a aucun doute sur la croissance des métiers du numérique, le groupe de travail souhaite néanmoins trouver « comment accompagner cette croissance des emplois afin de limiter les tensions dans cette filière déjà confrontée à des pénuries de main d’œuvre, mais qui est aussi confrontée à une obsolescence très rapide des compétences ». C’est la raison pour laquelle il a co-construit un répertoire des métiers « cœur » du numérique, organisé autour de 36 métiers répartis en 9 familles (cf. rapport page 30). Les métiers décrits répondent à un critère de « durabilité », dépassant de ce fait les effets de mode. Le répertoire offre ainsi une meilleure lisibilité sur les métiers de la filière, en évitant le vocabulaire trop technique ou les intitulés qui font « le buzz », et qui brouillent parfois les messages auprès des acteurs de la formation, de l’orientation et les individus eux-mêmes.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Des contrats pros pour des réfugiés chez NGE

Des contrats pros pour des réfugiés chez NGE

Sébastien Larvor, le plaisir d’une franchise « made in France »

Sébastien Larvor, le plaisir d’une franchise « made in France »

Architecte en cybersécurité : c’est quoi ce métier ?

Architecte en cybersécurité : c’est quoi ce métier ?

Emploi : la France coupée en deux

Emploi : la France coupée en deux

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5492 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X