emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les chômeurs anglais pourraient travailler gratuitement

Les chômeurs anglais pourraient travailler gratuitement
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Shocking. Pour lutter contre le chômage, le Premier ministre britannique a sa recette : faire travailler gratuitement les chômeurs. Explications.

L’estime de soi n’a pas de prix. Le Premier ministre britannique, David Cameron, et son ministre du Travail, Ian Duncan Smith, l’ont bien compris. Ils en ont même retiré une mesure très économe pour lutter contre la crise du marché de l’emploi. Elle se résume ainsi : remettre les 1,4 millions de chômeurs longue durée que compte le pays au travail en les rémunérant en estime de soi. Chaque semaine et pour une durée d’un mois, le chômeur, très complexé par sa situation, devra travailler gratuitement au moins 30 heures pour sa municipalité, ou une association. Au programme : travaux manuels ou d’entretien de la voirie, et immersion dans le monde de l’entreprise qu’il n’avait pu côtoyer depuis des mois. Pour les chômeurs encore trop fiers qui estimeront que tout travail mérite salaire, le gouvernement britannique sortira le bâton. Les récalcitrants perdront pendant au moins 3 mois leur allocation chômage.

 

Ce « gauchiste chevelu »

« Je ne pense pas que cela soit juste, s’est inquiété le chef de l’Eglise anglicane, l’archevêque de Canterbury, Rowan Williams, lorsqu’il a eu vent de la mesure. Les gens qui se battent pour trouver du travail, et qui se battent pour un avenir sûr, sont entraînés encore plus dans une spirale d’incertitude et même de désespoir lorsqu’ils sont mis sous pression de la sorte. » La sortie du prélat n’a pas plu à tout le monde. Ce « gauchiste chevelu », comme l’a surnommé le Daily Express, a dû « passer trop de temps dans sa tour d’ivoire », analyse le quotidien conservateur. Il n’a pas su décelé que, comme le souligne le ministre du Travail britannique, « demander à quelqu’un qui est sans travail depuis longtemps de participer à un programme de travail pour stimuler son estime de soi n’est pas une recette de désespoir mais une façon de réparer des vies brisées. »

Lucile Chevalier

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4855 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

BOREALIS
CIBLEXPERTS
IPLC EUROPE
EAU DU PONANT
USERCUBE
Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X