emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les commerciaux que les entreprises s’arrachent

Les commerciaux que les entreprises s’arrachent
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
En août, les offres d’emploi pour les cadres commerciaux ou dans le marketing progressent, a souligné l’Apec dans sa dernière étude. Certains profils sont d’ailleurs particulièrement recherchés, analyse le cabinet de recrutement Robert Walters.

Ce n’est tout de même pas la bérézina. Toutefois, l’Apec note que le rythme de progression des offres d’emploi pour les cadres commerciaux ou dans le marketing marque le pas. En août dernier, certes, ces offres comptent encore pour plus d’un quart des offres diffusées et ont progressé de 20 %. « Mais le rythme mensuel de l’ensemble de la fonction s’est inversé, avec un repli de -5% par rapport au mois d’août 2011 » pointait à la mi-septembre l’Apec dans son étude mensuelle. « Au 2e trimestre, ajoute l’organisme, la fonction de commercial marketing a enregistré une croissance molle, avec notamment un recul du volume des offres du seul domaine commercial de 8 % sur la période par rapport à 2011 ». Le cabinet de recrutement Robert Walters et sa division Commercial et marketing, spécialisée dans le middle et top management, en arrive aux mêmes conclusions. Selon lui, au 1er semestre 2012, « les fonctions liées au Marketing et au Commercial, marquées par l’intensification de la guerre des talents, enregistrent des volumes de recrutements constants dans quasiment tous les secteurs de l’économie ».

 

Les demandes par secteurs

Pour résumer, la demande en commerciaux reste élevée mais pour des profils spécifiques et des postes à grandes responsabilités. La grande consommation cherchait par exemple des « candidats évolutifs qui peuvent, à terme, convoiter un poste au siège (chefs de produit, chef de groupe, responsables compte-clés, category managers) », pointe ainsi le cabinet de recrutement. La distribution, de son côté, a concentré ses efforts de recrutements sur des profils merchandise planners, soit les prévisionnistes et les gestionnaires de produits. Cela est surtout vrai pour les enseignes de grande distribution alimentaire. La distribution spécialisée a, quant à elle, essentiellement recherchée des directeurs de réseaux ou régionaux. Le luxe s’est beaucoup intéressé à des profils de directeurs de flagship, ces magasins se voulant les porte-drapeau d’une marque, et de directeurs réseaux « qu’il est nécessaire d’aller chercher à l’international (Genève ou Londres) », ajoute Robert Walters.  Dans les services B-to-B, un fort besoin s’est fait ressentir pour les responsables commerciaux, des ingénieurs d’affaires ou des responsables de comptes stratégiques.

 

Recherche hauts potentiels

Le cabinet de recrutement note enfin que si les volumes de recrutements se sont maintenus, cela est en partie dû à des « besoins soutenus en profils à haut potentiel ». Que ce soit pour le marketing ou la vente, les entreprises cherchent des candidats ayant une « forte expertise du métier, du secteur, et technique » souligne le cabinet de recrutement.

Lucile Chevalier

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5027 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X