emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les conditions de travail des seniors se dégradent

 | par Gwenole Guiomard

Les conditions de travail des seniors se dégradent
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Accès à la formation réduit, stagnation des salaires, promotions absentes et harcèlement moral lié à l’âge, les conditions de travail des seniors sont loin d’être idéales. 6 seniors sur 10 affichent leur insatisfaction, selon le dernier baromètre Seniors en entreprise, publié dans l’hebdomadaire Entreprise & Carrières.

Trêve de beaux discours, il faut du concret. Depuis fin 2009, les entreprises sont tenues de s’engager vis-à-vis de leurs salariés seniors. Sous peine d’amendes, elles doivent développer plans ou accords pour l’emploi des « anciens ». Le problème est que ces derniers n’ont pas eu beaucoup d’effets à en croire le dernier baromètre Seniors en entreprise *, publié dans l’hebdomadaire Entreprise & Carrière. Sur le terrain, les aînés ne voient toujours rien venir. Pire les conditions de travail se seraient même dégradées. 6 seniors sondés sur 10 sont insatisfaits de leurs conditions de travail qu’ils jugent « difficiles ».

Il y a en effet de quoi être remontés. 42 % de ces actifs de 50 ans et plus ont le sentiment que « les seniors sont victimes de harcèlement du fait de leur âge ». Ils n’étaient que 36 % en 2010 et 2011 à partager cette impression. Ce sont dans les entreprises de plus de 1000 salariés, que les aînés trinqueraient le plus (47 %).

 

Plus de 8 seniors sur 10 n’ont pas été promus depuis 3 ans

Et la longue litanie de plaintes continue. Les mauvaises conditions de travail ne s’arrêtent pas aux remarques et vexations. 78 % des salariés sondés déclarent n’avoir reçu aucune augmentation individuelle depuis 3 ans. « Une proportion en constante progression, pointe le baromètre. C’est 12 points de plus qu’en 2005 ». Pour la carrière, adieu projets stimulant et bonjour le placard. 85 % des sondés déplorent l’absence de « promotion, de changement de poste ou d’affectation sur un nouveau projet depuis 3 ans ». 84 % d’entre eux n’ont toujours pas bénéficié d’entretien de seconde partie de carrière, pourtant instauré par la loi orientation-formation du 24 novembre 2009. Ils seraient aussi, aux yeux de leurs employeurs, trop vieux pour être formés. 69 % des seniors n’ont pas suivi de formation depuis 3 ans.

Et enfin, alors que le président Hollande (57 ans) en a fait une de ses promesses phares, le tutorat n’est qu’abordé. 86 % des seniors déclarent n’avoir reçu aucune information sur le sujet. Bref, un échec. « Beaucoup de plans et d’accords seniors en cours arriveront à échéance en décembre prochain. A l’heure de préparer les suivants, il faudra regarder en face le modeste bilan de cette première génération », invite Guillaume Le Nagard, rédacteur en chef adjoint d’Entreprise & Carrières.

Lucile Chevalier

* Enquête réalisée auprès de 2 171 salariés de plus de 50 ans entre le 5 et le 18 juin 2012.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8723 offres d’emploi en ligne

Fermer X