emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Les emplois liés aux jeux vidéo

Les emplois liés aux jeux vidéo
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Le syndicat national du jeu vidéo et Opcalia ont mené la première étude nationale sur l’emploi, les métiers et les salaires dans le secteur des jeux vidéo en France.

La France est le 3 e pays de production de jeux vidéo en Europe et le 7 e au niveau mondial. Pas mal ! Le secteur compte 250 entreprises de production employant 5 000 collaborateurs et mobilisant plus de 10 000 emplois indirects. Pas si mal ! Pourtant, jusque-là, aucune étude n’avait été réalisée au niveau national dressant un panorama de l’emploi dans le secteur. C’est dorénavant chose faite, avec la publication d'une recherche conjointement menée par le SNJV et Opcalia.

 

De petites entreprises concentrées dans certaines zones

Où travailler ? Les entreprises du secteur, apprend-t-on dans l’étude, sont fortement concentrées. Plus de la moitié d’entre elles (57 %) siègent ainsi en région parisienne, 11 % dans la région Rhône-Alpes, 10 % dans le Nord-Pas-de-Calais et 9 % dans le Languedoc-Roussillon. Le secteur est plutôt jeune. 32 % des sociétés ont moins de 2 ans d’ancienneté. Elles côtoient des entreprises plus "matures". 27 % des sociétés ont plus de 10 ans d’ancienneté, démontrant ainsi une certaine pérennisation du secteur. Très peu de grosses boîtes, seulement 1/3 des sociétés déclarent un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’euros. Près de la moitié (48 %) des entreprises comptent moins de 10 salariés. A l’inverse, seulement 8 % ont des effectifs dépassant les 100 salariés.

 

Les métiers incontournables

Qu’y fait-on ? Le secteur se structure autour des studios de développement qui concentrent 86 % des entreprises. Et certains métiers sont incontournables. Que l’entreprise soit grande ou petite, elle compte en général dans ses rangs un chef de projet, un lead programmeur, un game designer, un directeur technique et un programmeur gameplay. Plus l’entreprise est grande, plus la part des CDI est importante. Ce type de contrat reste toutefois la règle dans toutes les sociétés du secteur. Ces dernières offrent comme partout 5 semaines de congés payés. Certaines (4%) vont toutefois plus loin en proposant plus de 10 semaines.

 

Combien est-on payé ?

Le secteur rémunère plutôt bien ses employés. Pour les fonctions commerciales, un directeur de production touche entre 40 000 et 60 000 euros bruts par an. Un chef de projet voit son salaire osciller entre 30 000 et 45 000 euros brut par an. Quant au chef de produit, il débute avec un salaire de 27 000 euros brut annuel et peut gagner jusqu’à 36 000 euros brut annuel avec de l’expérience. Pour les fonctions artistiques, un directeur de création est rémunéré entre 42 000 et 60 000 euros brut annuel. Un scénariste a un salaire nettement moins élevé (entre 24 000 et 35 000 euros brut par an). Quant aux fonctions techniques, elles sont mieux rémunérés que ces dernières : le directeur technique touche entre 44 et 54 000 euros bruts annuels et un programmeur gameplay entre 27 et 37 000 euros bruts par an.

Dans le secteur, il faut aussi savoir que près de la moitié des entreprises (48 %) offrent des primes à leurs salariés. Ces primes, pour 78 % des entreprises, concernent l’ensemble des salariés. Mais seulement 18 % des entreprises versent un intéressement à leurs salariés.

Lucile Chevalier

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1440 offres d’emploi en ligne

Fermer X