emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

« Les entreprises ont besoin de tous les talents pour réussir »

« Les entreprises ont besoin de tous les talents pour réussir »
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Pas de grands discours, mais des faits. Libérer la parole plutôt qu’accuser. Témoignage de Fabienne Mignonac, membre du bureau du cercle InterElles et responsable industrialisation chez Air liquide santé.

Ne comptez pas sur elle pour un discours victimaire sur les inégalités entre hommes et femmes. Fabienne Mignonac s’est occupé de cette question à la direction des ressources humaines d’Air Liquide. Partie vers d’autres fonctions au sein de l’entreprise, elle  continue aujourd’hui de militer au sein d’Inter Elles (voir encadré).  

Cette jeune femme au regard vif aurait pu construire sa légende. Des études en génie chimique à l’Université technique de Compiègne, le genre d’endroit où les femmes sont ultra-minoritaires. Quand on lui demande si cela a été un problème, elle répond dans un sourire : « j’avais passé un bac scientifique. Les filles ne sont pas nombreuses, mais je ne me suis jamais posé la question de savoir si c’était ou non difficile. C’était comme ça ».

Pour la vocation, une mère docteur en chimie a eu sûrement une influence déterminante. L’envie de travailler dans l’environnement aussi a joué un rôle crucial. Son diplôme d’ingénieur en poche, elle décroche son premier emploi dans une filiale de la Lyonnaise des Eaux, qu’elle quittera quelques années plus tard pour le groupe Air Liquide.

 Compter pour pouvoir agir

C’est là que Fabienne Mignonac s’immerge dans les questions de diversité. Promue à la direction des ressources humaines pour s’occuper du recrutement, elle met en œuvre la politique volontariste de l’industriel dans ce domaine.

On est ingénieur ou on ne l’est pas, alors, avec l’appui de sa hiérarchie, elle se lance dans un travail d’envergure de collecte et d’analyse des données, recensant précisément le nombre de femmes, leur évolution passée et leur perspective de carrière… Des données qui seront complétées par une deuxième étude plus qualitative : le petit nombre de femmes posait, en effet, des problèmes d’interprétation statistique.

Le but de ce travail ? « Nous avons mis en place un plan d’action reposant sur des données précises. C’est plus facile de convaincre avec des données factuelles les managers, qui sont à Air Liquide en première ligne pour la GRH. La DRH a créé à ce moment-là des journées d’échange pour les sensibiliser à ces questions ».

Preuve de l’engagement de l’entreprise, c’est Benoit Potier, le pdg du groupe qui est venu en personne ouvrir un colloque consacré à la diversité. « C’est un vrai enjeu, il en va de la performance à venir de l’entreprise, rappelle Fabienne Mignonac. Les entreprises ont besoin de tous les talents pour réussir, et il serait stupide de se priver de la moitié des meilleurs. En outre, dans un groupe avec des profils divers, c’est peut-être plus difficile au départ de trouver les moyens de se comprendre, mais à l’arrivée la solution élaborée est plus intéressante ».

 Dépasser les préjugés en parlant

Aujourd’hui, responsable de l’industrialisation à Air Liquide Santé (d’autres ont pris le relais à la DRH de l’entreprise), Fabienne Mignonac n’a pas abandonné les questions de diversité, au contraire. Pour InterElles, elle travaille sur les représentations des uns et des autres. «    Nous avons tous des préjugés, les hommes mais aussi les femmes managers. On extrapole à partir du vécu. L’homme qui a vu ses sœurs ou sa femme arrêter de travailler pour s’occuper de ses enfants va   être tenté de généraliser ».

Loin d’accuser les méchants machos, elle préfère pointer la nécessité de travailler ensemble au dépassement de ces images toutes faites. Ainsi, chez Air Liquide, un entretien est prévu avant et après le congé lié à l’arrivée d’un enfant (naissance ou adoption) pour que manager et salariés puissent faire le point.

Pour le colloque annuel d’InterElles du 6 mars 2009, Fabienne Mignonac a présenté une mise en scène de scènes quotidiennes où les arrière-pensées des uns et des autres ont été visualisées.

Prendre conscience, le meilleur moyen d’éviter d’être victime.

 

Christophe Bys

 

InterElles : pour les femmes qui aiment la science

 Né en 2001, le cercle InterElles compte aujourd’hui 9 membres : Air Liquide, Areva, EDF, Orange, GE Healthcare, IBM France, Lenovo, Schlumberger et Thalès. Au sein de ce cercle, les femmes travaillent pour promouvoir la mixité dans les entreprises évoluant dans un environnement scientifique ou technologique. Tout au long de l’année, des rencontres sont organisées pour travailler sur de multiples thèmes. Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale de la Femme , le cercle organise un colloque. Cette année, c’était le 6 mars à la Villette , Orange était chargé de l’organisation de cette 8 e édition.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

9008 offres d’emploi en ligne

Fermer X