emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les femmes ingénieures aiment leur travail

Les femmes ingénieures aiment leur travail
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
A l’occasion de la semaine de l’industrie, l’association « Elles bougent » a voulu contrer certaines idées reçues. Les femmes ingénieures peuvent aussi mener de belles carrières dans le secteur industriel.

Les femmes ne représentent que 15 % des effectifs techniques des secteurs industriels. Piètre bilan au lendemain de la semaine de l’industrie qui s’est tenue du 4 au 10 avril. S’il existe d’après l’association « Elles bougent » « une volonté de féminiser les équipes », les candidates rechignent encore à s’orienter vers ces métiers. Crainte des discriminations, peur de ne pouvoir mener à la fois vie familiale et carrière professionnelle. « Elles bougent », à travers une enquête, s’est penchée sur la véracité de ces idées reçues. 361 femmes ingénieures, membres de l’association, ont ainsi été interrogées sur leur parcours.

Premier cliché balayé : mères s’abstenir. Or 55 % des femmes interrogées sont mère de famille, et seulement 14 % d’entre elles travaillent à temps partiel. « Les femmes démontrent que, pour elles, conjuguer vie professionnelle et vie familiale n’est pas un problème, et qu’elles sont championnes en terme d’organisation. On voit que l’Industrie, qui recherche des profils féminins, peut réellement offrir de beaux parcours aux femmes, avec des perspectives de carrière à l’international et de hauts salaires », constate Marie-Sophie Pawlak, président de l’association. 56 % des femmes interrogées sont en effet cadres, 30 % encadrent une équipe et 7 % occupent un poste de direction. En moyenne, elles perçoivent un salaire annuel de 55 000 euros brut par an.   

 

Etre une femme peut freiner leur carrière

Second cliché : un parcours professionnel emprunt de frustrations. L’exercice ici n’est pas pleinement réussi. Si 95 % des femmes interrogées se déclarent satisfaites de leur parcours professionnel, elles sont nombreuses à penser qu’être une femme peut freiner leur carrière. 62 % des ingénieures âgées de 31 à 65 ans déclarent avoir été discriminées à titre professionnel au moins une fois à cause de leur sexe. Et leur regard sur leur entreprise est, à ce sujet, partagé entre méfiance et confiance. 46 % des femmes interrogées ne font pas confiance à leur entreprise pour promouvoir des femmes à des postes de direction. Mais à l’inverse, quand elles sont interrogées sur leur cas personnel, 76 % pensent qu’elles auront des propositions ou opportunités d’évolution professionnelle à saisir.

Lucile Chevalier

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5358 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X