emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Ingénieur de production

Les ingénieurs optimistes face à la crise

 | par Gwenole Guiomard

Les ingénieurs optimistes face à la crise
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Expectra et Emploipro publient une enquête sur les métiers de l’ingénierie. Les professionnels de ce secteur y travaillent par vocation. Ils sont mobiles et assez confiants dans l’avenir pour vouloir changer de poste dans l’année.

 

Le cabinet de recrutement-intérim Expectra et emploipro viennent de publier une étude sur les métiers de l’ingénierie. Ce sondage dresse le portrait d’un groupe assez confiant dans l’avenir. Ainsi, un tiers des sondés (3 000 personnes ont été interrogées) estiment que la crise n’aura aucune influence sur leur carrière et un tiers pense que cette crise leur sera même favorable. Confirmant cet optimisme, la globalité des salariés de ce secteur (93 %) se dise mobile et plus de la moitié est assez confiante dans l’avenir pour souhaiter changer d’entreprise. Près d’un salarié de ce secteur sur quatre envisage même de changer d’employeur dans moins de 6 mois et 15 % songerait à quitter leur société dans un délai de 6 à 12 mois. Pour cela, ils ont déposé, pour 68 % d’entre eux, leur CV dans une CVthèque online. On décèle ici les signes d’une confiance dans l’avenir et une volonté de développer leur carrière. Point de frilosité chez ces salariés. Point de recroquevillement sur soi même. Ils veulent partir car ils savent que ce départ se fera sans encombre. Ils estiment aussi, c’est une explication de leur optimisme, que l’environnement et le développement durable constituent des sources d’opportunités pour 80 % d’entre eux.

 

Les salariés de l’ingénierie sont aussi des passionnés 

Pour changer d’employeur, ces spécialistes de l’ingénierie utiliseront avant tout un site internet de recrutement, que ce dernier soit généraliste ou spécialisé. Ils opteront ensuite pour les services de l’Apec ou de l’ANPE et ils choisiront, enfin, d’envoyer une candidature spontanée.

Les salariés de l’ingénierie sont aussi des passionnés : 65 % ont choisi ce métier par vocation. Ils adorent la technique : 51 % considèrent les industries de pointe comme les employeurs les plus attractifs suivies des industries des énergies renouvelables pour 18 % des sondés. Ils viennent aussi travailler dans un secteur qui embauche et qui promeut leurs salariés. Près d’un sondé sur deux ont embrassé la carrière pour ses opportunités d’ascension sociale. D’autre part, ces salariés ne sont pas motivés par l’appât du gain : seuls 21 % des sondés y travaillent pour l’argent. Ceci précisé, ces spécialistes de l’ingénierie savent aussi que le secteur paye traditionnellement bien…

Enfin, la recherche et le développement est la fonction qui intéresse le plus les employés de l’ingénierie (31 % des sondés) suivi de l’exploitation-maintenance (11, 3 %) et les méthodes (10 %). Les sondés plébiscitent aussi la conduite de projet. C’est la fonction la plus attractive pour cette population (75 % des réponses) suivi du management (44, 4 %) des personnes interrogées.

Pour en savoir plus, lire ici le résumé de l’étude et pour le document complet, cliquez ici.

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1440 offres d’emploi en ligne

Fermer X