emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les jeunes diplômés s’insèrent mieux sur le marché de l’emploi

Les jeunes diplômés s’insèrent mieux sur le marché de l’emploi
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
43 % des jeunes diplômés en 2010 sont en emploi 6 mois après la fin de leurs études. C’est mieux que l’an passé. Toutefois, l’entrée dans la vie active reste un parcours long, sinueux et inégal.

Les diplômés de 2010 mieux lotis que ceux de 2009. Telle est la bonne nouvelle de l’enquête menée par l’association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (Afij). 43 % des jeunes diplômés en 2010 sont en poste, 6 mois après la fin de leurs études, contre 36 % pour les diplômés de 2009. Derrière l’apparente bonne nouvelle, reste une réalité : « l’entrée dans la vie active apparaît toujours longue » et inégale, modère l’Afij. Car selon cette dernière, les résultats de l’étude pointe « la persistance du caractère non linéaire des parcours d’insertion de la majorité des jeunes diplômés qui alternent des périodes d’emploi et des périodes de chômage ».

 

38 % occupent un emploi précaire

Pour la petite moitié des diplômés de 2010 en poste, 38 % occupent un emploi précaire : CDD ou contrat de travail temporaire de moins de 6 mois. Quant aux jeunes sans emploi au moment de l’étude, à la fin du mois d’avril, la moitié (51 %) ont occupé un emploi à durée déterminé depuis l’obtention de leur diplôme. Cette première expérience a été pour la moitié d’entre eux (48 %) de moins de 3 mois. Et 68 % déclarent avoir occuper un emploi d’attente, qui dans la large majorité ne correspondait pas à leur projet professionnel.

Chômage, emploi, chômage, le parcours est long pour se stabiliser. Il est également long pour trouver un premier poste, même si ce dernier ne correspond pas aux objectifs professionnels. En moyenne, un diplômé en 2010 a mis 4 mois pour trouver un premier job. C’est, toutefois, moins que pour les diplômés de 2009, qui mettaient 6 mois pour y arriver.

 

Les écoles s’en sortent mieux que les universités

Mais surtout, et c’est le second enseignement de l’étude, le parcours est très « inégal » selon les profils. Quant certains affrontent embûches sur embûches d’autres s’en tirent très bien. L’inégalité se niche déjà dans le genre. Pour les jeunes qui occupent un emploi à temps complet, le salaire brut mensuel est de 1 783 euros pour les femmes et de 1 876 euros pour les hommes. Ensuite, il y a le niveau d’études qui joue. Mais ce n’est pas parce que l’on a un diplôme plus élevé que l’on s’insère nécessairement mieux sur le marché du travail. La preuve, les titulaires d’une licence ont un meilleur accès à l’emploi (50 %) que les Bacs + 4 (35 %). Toutefois, mieux vaut faire une année de plus, 42 % des titulaires d’un Master 2 sont en poste. Enfin, le type de diplôme et l’établissement creusent aussi les inégalités. Pour les diplômés d’université en lettres ou sciences humaines qui ont un emploi, 42 % occupent un poste sans aucune perspective d’évolution. Ils sont 12 % dans ce cas chez les diplômés d’école d’ingénieur. Les ingénieurs s’en sortent très bien. 80 % d’entre eux occupent un poste à responsabilités, un poste de cadre. L’école semble toujours préférée à l’université. Quand 43 % des sortants d’école de commerce occupent un poste de cadre, ils sont 15 % dans ce cas pour les diplômés d’université en filière droit ou éco-gestion. 43 % de ces derniers occupent même un poste sans aucune perspective d’évolution.

Lucile Chevalier

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4361 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X