emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les jeunes ne sont pas fidèles

Les jeunes ne sont pas fidèles
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
En temps de crise, plus pragmatiques que doux rêveurs, les jeunes ont fait des compromis pour entrer sur le marché du travail. Ils n’ont pas pour autant fait une croix sur leurs attentes et n’hésitent pas aller voir chez le concurrent si l’herbe est plus verte.

 

Doux rêveurs les jeunes ? Pas vraiment. D’après la dernière enquête du cabinet PwC, menée auprès d’un échantillon de 4 364 jeunes diplômés issus de 75 pays, ils sont même plutôt réalistes, voir stratèges. En temps de crise, ils ont compris les règles du jeu, pour trouver un job, il faudra faire des concessions et remiser pour un temps leurs attentes au placard. Ainsi près 72 % des jeunes interrogés en poste déclarent avoir fait des compromis pour entrer sur le marché du travail. Près d’un tiers (32 %) se sont quelque peu assis sur leurs prétentions salariales. Ils sont même 36 % des jeunes français à avoir accepté un salaire inférieur. 17 % ont élargi le champ géographique de leur recherche. 15 % travaillent dans un autre secteur d’activité que celui espéré. C’est le cas de plus d’un jeune Français sur 5 (22 %). Et certains, 14 % des jeunes dans le monde et 19 % des jeunes Français, ont même accepté un emplois sous-qualifié par rapport à leur formation. Bref, les jeunes ne rêvent plus d’un job idéal, ils font des compromis pour avoir tout simplement le poste.

 

Les séduire avec des opportunités de carrière

Attention, toutefois, même s’ils ont accepté de faire des concessions, ils n’ont pas pour autant fait une croix sur leurs objectifs. Leurs attentes restent fortes. Ils exigent en contrepartie que l’entreprise joue également le jeu, et déploie certains outils de séduction pour les garder. Une entreprise, pour eux, doit en premier lieu leur offrir des évolutions de carrière intéressantes. 52 % des jeunes sondés estiment ainsi que le principal facteur d’attractivité d’un employeur est la possibilité qu’elle donne de gravir les échelons rapidement. Bref, l’entreprise doit essayer d’œuvrer à les faire progresser. Ils sont ainsi plus de la moitié (51 %) à estimer qu’un feedback sur leur travail devrait leur être apporté très fréquemment voire continuellement, pour voir, en somme, où ils en sont. « Ils aimeraient que leur manager soit également un coach en termes de développement personnel » ajoute l’étude.

 

Les jeunes ne sont pas fidèles

Ensuite, vient le salaire, 44 % des sondés déclarent que la rémunération est un argument sérieux. Enfin, parlez leur de formation et vous aurez une oreille attentive. La formation (35 %) est le 3 e facteur d’attractivité d’une entreprise à leurs yeux. Les Français eux, préfèrent le salaire (55 %) aux opportunités d’évolution (54 %). Quant à la formation, elle leur apparaît comme moins primordiale, elle séduit 20 % des jeunes Français.

Il n’en faudra pas moins pour les garder. Car les membres de la génération Y sont plutôt volage. Un peu singe, ils sautent d’une entreprise à une autre sans état d’âme. Et la crise et les couleuvres qu’ils ont dues avaler pour trouver un job ont même renforcé leur position. En 2008, 75 % des jeunes pensaient qu’ils connaîtraient au cours de leur vie active entre 2 et 5 employeurs. En 2011, ils ont rehaussé le chiffre. 54 % d’entre eux estiment qu’ils compteront entre 2 et 5 employeurs dans leur vie, et plus d’un quart envisage d’en avoir plus de 6 (contre 10 % en 2008). Les jeunes Français semblent encore plus infidèles, car 38 % d’entre eux jugent qu’ils passeront par les mains de plus de 6 employeurs. Et ils commencent déjà à chercher ailleurs. 38 % des jeunes actuellement embauchés sont en recherche active d’un nouveau poste et 43 % sont à l’écoute de nouvelles opportunités.

 

Lucile Chevalier

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4967 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X