emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'assurance, la banque et la finance

Les jobs en or pour 2012

Les jobs en or pour 2012
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Rôle renforcé, salaires en hausse et opportunités alléchantes. Le cabinet de recrutement Robert Half dévoile les 4 jobs en or de 2012 : DAF, chargé d’affaires, contrôleur des risques et fiscaliste. A vos CV.

Voir les employeurs se décarcasser pour vous contacter. Avoir un bulletin de paie qui explose. Jouir de perspectives de carrières alléchantes. On a bien le droit de s’échapper du contexte économique morose actuel pour rêver. Surtout que ce rêve peut se réaliser. Dans une étude, le cabinet Robert Half a repéré 4 jobs en or pour le cru 2012. Portraits de ces métiers qui tiennent le haut du pavé.

 

LE Directeur administratif et financier

Direction la finance d’entreprise avec les postes de Directeur administratif et financier. Qu’ils travaillent au sein de PME ou de filiales de groupe, « ils ont vu le nombre d’opportunités qui leur étaient offertes se renforcer significativement en 2012 : + 40 % par rapport à l’année précédentes (offres enregistrées par Robert Half) » indique Bruno Fadda, directeur associé chez Robert Half International France. Le DAF a pour rôle est de veiller à la pérennité financière de son entreprise, à la fiabilité et à la transparence des comptes. Il doit aussi apporter son support dans le pilotage stratégique de l’activité (évolution des business models, définition des prix/marges, optimisation des ressources…). Il occupe un rôle clé au sein de l’entreprise car il propose à la direction générale et/ou aux actionnaires ses analyses en matière de choix d’investissements, développement d’affaires et d’orientation stratégique. Le corollaire de cette fonction clé : un salaire alléchant. Au sein d’une entreprise dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros, un directeur financier touche par an, variable compris, entre 55 et 70 000 euros brut. Dans une entreprise dont le CA dépasse le milliard, il aura une rémunération annuelle brute supérieure à 250 000 euros. Cela donne envie. Pour prétendre à ce type de poste, il faut être diplômé d’une Ecole de commerce ou d’un Master 2 Finance. Mais, il faut aussi avoir dans ses bagages une expérience large acquise en entreprise dans le contrôle de gestion ou financier par exemple. Et, il faut même, parfois que cette expérience soit précédée par un passage en cabinet d’audit ou d’expertise comptable.  « Les profils mixtes Ingénieur et 3e cycle de gestion sont très appréciés dans des environnements techniques et/ou industriels » ajoute le cabinet Robert Half. Pour ne rien gâcher, ce poste est un tremplin vers des fonctions de direction opérationnelle voire de direction générale.

 

Le chargé d’affaires entreprises

2e rencontre, avec celui de chargé d’affaires entreprises qui assure le suivi et le développement d’un portefeuille de PME et PMI. « Après plusieurs années de disette, le métier de chargé d’affaires Entreprises revient sur le devant de la scène, note Thierry Mageux, en charge du développement business chez Robert Half Financial Services. Malgré les contraintes liées à Bale III, les banques recherchent des collaborateurs immédiatement opérationnels, capables de développer un courant d’affaires auprès des entreprises tout en maîtrisant les risques associés ». Pour exercer ce métier, il faut de sérieuses compétences techniques et commerciales et être diplômé d’une école de commerce. Un débutant peut commencer avec un salaire oscillant entre 35 000 et 42 000 euros bruts par an, à quoi s’ajoute un variable pouvant atteindre les 4 000 euros. En prenant de l’expérience et en travaillant au sein d’une grande entreprise, le salaire fixe annuel brut varie entre 50 000 et 80 000 euros, et le variable peut atteindre, en plus, les 10 000 euros.

 

Le contrôleur des risques de marché

« Le marché du contrôle des risques est en forte croissance de par les contraintes réglementaires et la mise en évidence des risques potentiels dans la gestion des produits dérivés ou structurés. Les experts opérant au sein d’équipes très qualifiées et très spécialisées voient leur rémunération de plus en plus valorisée par les employeurs potentiels. Cette fonction est très recherchée en salle de marché ou en société de gestion. Les profils disposant de 5 à 7 ans d’expérience sont particulièrement appréciés », analyse Thierry Mageux. Pour accéder à ce type de poste, il y a deux voies : l’école de commerce ou la voie plus scientifique, l’école de commerce ou le master en mathématique ou statistiques. Côté salaires, avec de 3 à 5 ans d’expérience, le fixe s’établit entre 40 000 et 55 000 euros. Quant au variable, il peut représenter de 10 à 20 % de la rémunération. Avec plus de 7 ans d’expérience, la grille débute à 70 000 euros annuels bruts auquel s’ajoute un variable comptant pour près de 30 % de la rémunération.

 

Le fiscaliste

Enfin, dernier job en or : le fiscaliste. « Les directions financières des entreprises se mobilisent pour maîtriser l’ensemble de leurs charges et notamment la fiscalité dont le poids se renforce. Ainsi dans un marché très réglementé, s’adapter rapidement aux évolutions fiscales et surtout les anticiper constituent un avantage certain pour l’entreprise. Face à l’empilement et la complexité d’une législation fiscale très dense et en mouvement permanent, de plus en plus d’entreprises recrutent des fiscalistes », résume Sophie Hauret, membre de la division Juridique et Fiscal au sein de Robert Half. Le profil ? Il n’y a pas de mystère. Les recruteurs choisissent des bac + 5 avec une spécialisation en fiscalité. Un jeune fiscaliste débute avec 50 000 euros bruts annuels. En gagnant des galons, avec plus de 7 ans d’expérience, il peut espérer un salaire brut annuel de 75 000 euros.

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

676 offres d’emploi en ligne

Fermer X