emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Les nouveaux métiers de l’industrie

 | par Lucile Chevalier

Les nouveaux métiers de l’industrie
L’industrie du futur va utiliser de nouveaux spécialistes de la maintenance gérant, par exemple, les réparations à distance.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Grâce à l’automatisation, la digitalisation ou encore le Big data, l’industrie se modernise. L’usine devient intelligente. Elle s’adapte au plus près aux besoins de la production en les anticipant. Bref c’est l’industrie 4.0. Et cette nouvelle révolution industrielle est notamment soutenue par de nouveaux métiers qui se voient ouvrir les portes des usines.

 

Difficile de donner une date de naissance à l'inddustrie du futur… Mais les spécialistes s'accordent sur l'année 2011 plus précisément  à la foire de Hanovre, lors du salon dédié à la technologie industrielle. Du moins lui a-t-on alors donné un nom : « l’industrie 4.0 ». Logique. Il y avait eu la 1ère révolution industrielle portée par le développement de la machine à vapeur eu XVIIIème siècle, suivie de la deuxième le siècle suivant apparue avec l’électricité, l’automatisation apporta la 3ème révolution industrielle au siècle dernier. Aujourd’hui, nous sommes en train de vivre une autre révolution. Le digital et autres innovations en termes de nouveaux moyens de communications en sont la cause. L’industrie 4.0 se fonde en effet sur le concept d’usine intelligente, un centre de production composée d’unités flexibles, automatisées et interconnectées. La production peut être suivie en temps réel grâce à la mise en place de capteurs. Les besoins sont anticipés grâce au Big Data. Et cette révolution bouleversant la manière de produire a, comme le souligne La Fabrique de l’industrie dans son étude publiée en avril dernier, « un impact sur la structure et la nature de l’emploi ». Elle fait aussi apparaître de nouveaux métiers.

 

Le chief digital officer

Le premier métier est celui de chief digital officer. « Ce métier, qui n’existait pas il y a quelques années, est une fonction très en vogue, très demandée, notamment par l’industrie, observe Fabienne Delorme, partner au sein de la practice industrie au sein du cabinet de chasseurs de têtes Heidrick & Struggles. Le secteur automobile a été précurseur dans le domaine (NDLR : Renault s’est doté d’un CDO dès 2011) ». Cette nouvelle fonction se réserve pourtant une place de choix dans l’organigramme. En général, c’est le PDG, lui-même, qui le nomme. Souvent, il dispose d’un poste au sein du Comex. Car sa mission est stratégique. C’est à lui d’accompagner tout un groupe industriel à entrer pleinement dans l’ère du digital. Il commence par un état des lieux, par identifier les projets pilotes lancés, les besoins. Puis, il met en place un plan d’action avec la définition des priorités numériques pour l’entreprise et de la stratégie. Ce que son employeur attend de lui : « une excellente culture du digital. On va souvent chercher (NDLR : PSA est allé débaucher Brigitte Cantaloube chez Yahoo !) une capacité à comprendre les enjeux de l’entreprise et du secteur et à accompagner le changement », ajoute Fabienne Delorme de Heidrick & Struggles.

 

Le responsable de l’usine du futur

Le deuxième métier fait également partie des postes de direction. Et il est tellement nouveau qu’il a n’a pas encore de nom très défini. « C’est le responsable de l’usine du futur, avance Romain Doutre, manager de la division Ingénieur et Supply-chain chez Robert Walters. Il est chargé avec une équipe d’anticiper les futures évolutions. Il existe 4 sujets phares : le digital, la gestion des données ou data, les futurs process et la veille technologique. De plus en plus de groupes industriels créent ce type de poste ». Chez Airbus, c’est Curtis Carson, responsable recherche et technologie, qui est chargée de mettre en place l’usine du futur, robotisée, connectée et très productive. Chez Daher a été mise en place la Daher control room qui a pour mission de déployer des outils numériques au sein des processus industriels  automatisation de la production, robots, impression 3D. Enfin, chez Dassault, Bernard Charlès, directeur général de Dassault Système, copilote le plan usine du futur. Pour ce poste : il faut bien sûr avoir beaucoup de bouteille. « Soit au moins 20-25 ans d’expérience », pointe le cabinet Robert Walters, être issu de l’industrie, doté d’une forte expérience en animation des équipes et disposer d’un goût certain pour les nouvelles technologies ».

 

Les métiers de la maintenance

Enfin, il n’y a pas que des métiers tout beaux tout neufs. D’autres existaient déjà, mais se transforment… beaucoup. L’arrivée des capteurs dans les usines, suivant et enregistrant l’exécution des opérations en production, évaluant l’usure des machines, anticipant les futures pannes impacte profondément les métiers de la maintenance. Et cela ira en s’accentuant. « Les salariés n’interviendront plus directement sur les activités de maintenance mais seront chargés du contrôle de ces machines. Ces tâches nécessiteront notamment de faire évoluer les compétences des salariés pour gérer des données, développer de nouvelles capacités cognitives d’abstraction, de représentation et d’anticipation » anticipe l’étude « Mutations industrielles et évolution des compétences » de la Fabrique de l’industrie.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1322 offres d’emploi en ligne

Fermer X