emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les profs en France, moins bien payés qu’ailleurs

Les profs en France, moins bien payés qu’ailleurs
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
D’après l’étude « Regard sur l’éducation » de l’OCDE, rendue publique hier, les enseignants français sont souvent moins bien payés que leur homologues des pays membres de l’organisation. Pire, leur rémunération tend à baissé depuis 15 ans.

L’étude « Regard sur l’éducation », rendue publique hier par l’OCDE, jette un pavé dans la mare éducative hexagonale. La France est à la traîne dans l’éducation : taux de scolarisation en berne, fortes inégalités sociales et faible performance. Des données déjà sues, notamment au travers d’études de comparaison internationales, type Pisa. Mais ce que nous apprend l’OCDE aurait également de quoi mettre les professeurs en grogne, à quelques mois de la présidentielle. Les enseignants français sont moins bien payés que nombre de leurs homologues, originaire d’autres pays membres de l’OCDE. Le salaire statuaire, c’est-à-dire hors prime et heures supplémentaires, des professeurs du primaire et du secondaire, est inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE. Les débutants touchent en général un salaire statuaire de 25 % inférieur, et cela ne s’arrange pas avec le temps. Les profs qui ont entre 10 à 15 ans d’expérience au compteur ont une rémunération inférieure de 14 % à 17 % à la moyenne des pays de l’OCDE. Le rattrapage ne se fait qu’au bout de 30 ans de carrière. Patience, patience, pour voir grossir convenablement sa fiche de paie.

 

5 400 euros nets en Allemagne

En Allemagne, par exemple, le salaire mensuel moyen d’un enseignant certifié ayant au moins 15 ans d’expérience grimpe à 5 400 euros nets. Aux Etats-Unis, le même professeur gagne 4150 euros. En France, au départ, il débute avec 1913 euros nets mensuels, après 20 ans de carrière atteint les 2540 euros et finit sa carrière avec 3 000 euros. Mais bon, il y a les primes diront certains. Primes, indemnités diverses et heures supplémentaires, en tout, un enseignant peut arrondir ses fins de mois de 200 à 250 euros selon le syndicat SNES-FSU. Pas de quoi rattraper les Allemands ou Américains.

 

La rémunération diminue

Et les choses vont de mal en pis. Car la France, avec la Suisse, sont les deux pays de l’OCDE qui ont vu la rémunération des enseignants diminuer en 15 ans. Posons 2005 comme année de référence avec un indice de salaire de 100. En 1995, l’indice français oscillait entre 105 et 107, selon que l’enseignant travaillait dans le primaire ou le secondaire. En 2009, l’indice du salaire est tombé à 95. A l’inverse, dans les pays de l’OCDE, en moyenne l’indice de salaire partait de 93 en 1995 pour monter à 107.

Lucile Chevalier

 

 


Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4604 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X