emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans l'assurance, la banque et la finance

Les salaires des sociétés de réassurance

Les salaires des sociétés de réassurance
Les dégâts d’un ouragan (ici la Nouvelle-Orléans après le passage de Katrina) sont colossaux. D’où l’importance de la réassurance et le niveau des rémunérations du secteur. Ces dernières peuvent, pour un actuaire, avoisiner les 200 000 euros par an.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Connaitre le risque géopolitique, climatique, humain et savoir l’analyser pour protéger les sociétés d’assurances, c’est le cœur de métier des réassureurs. La profession promet jusqu’à des revenus à plus de 100 000 euros pour ses experts. Par Amandine Ascensio.

La réassurance est l’assurance des assureurs. Elle s’occupe de prémunir les compagnies d’assurances contre le risque que représente l’indemnisation des biens et des personnes après, par exemple, une catastrophe naturelle. Les montants sont donc gigantesques. Le secteur garantit alors à ses salariés des salaires relativement conséquents. De plus, « l’activité est souvent méconnue du grand public, mais demande de très nombreuses compétences, explique Rosy Laurent, secrétaire générale de l’Association professionnelle de la réassurance en France (APREF). Les salaires sont donc proportionnés aux risques dont s’occupent les agents ».

 

Des larges compétences

En effet, le secteur officiant à l’international, les métiers liés aux risques nécessitent en plus des compétences linguistiques, économique et politiques, juridiques voire financière. Ils requièrent souvent des profils de candidats à Bac +5. Intégrer une entreprise de réassurance peut se faire sur un métier de fonction support ou un métier technique. « Si l’on prend le métier d’analyste, qui est une fonction technique, le salaire d’entrée tournera autour 45 000 € annuels, précise Anne-Sophie Luçon, practice manager dans les activités d’assurance pour le cabinet Michael Page. Après cinq ans d’ancienneté, on passe très vite à des revenus pouvant aller jusqu’à 70 000€ annuels. »

 

Près de 200 000 € de fixe annuel

Mais les salaires peuvent aussi monter encore plus haut, selon l’ancienneté et la technicité du poste. Selon l’institut des actuaires, en 2014, le salaire fixe moyen d’un actuaire dans la réassurance, après 15 ans d’ancienneté, peut atteindre les 180 000 € annuels. A ce revenu, se rajoutent les primes et autres parts variables (jusqu’à plus de 30 % du salaire). La réassurance, secteur adepte des paradis fiscaux, propose aussi des produits hautement financiarisés, sur un marché mondial. Elle promet donc des carrières internationales aux rémunérations conséquentes.

 

f

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Et si « la vie d’après » était dans le Cantal ?

Et si « la vie d’après » était dans le Cantal ?

Les Français inquiets quant à l’avenir de leur pouvoir d’achat

Les Français inquiets quant à l’avenir de leur pouvoir d’achat

L’image-prix et l’image-promo des grandes enseignes à leur plus haut niveau

L’image-prix et l’image-promo des grandes enseignes à leur plus haut niveau

Consommation en avril : plus de jouets et de surgelés, moins de textile

Consommation en avril : plus de jouets et de surgelés, moins de textile

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

370 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X