emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires de la grande distribution

Les salaires des spécialistes e-commerce dans la grande distribution

 | par Gwenole Guiomard

Les salaires des spécialistes e-commerce dans la grande distribution
Eric Gandibleu, président de Maesina International Search, cabinet de chasse de tête spécialisés dans les métiers marketing, commerciaux et digitaux.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

En début de carrière, les spécialistes du e-commerce dans la grande distribution percevront des salaires de l’ordre de 28 000 à 34 000 euros brut par an. Ce sont alors des chefs de produits digital ou des e-marketeurs. En grandissant, certains finiront directeur général de la business unit digital. Leurs salaires dépasseront alors les 100 000 euros brut par an.

 

Dans la grande distribution, il n’existe plus d’enseignes minorant la vente par Internet. Et cela devrait se développer avec des prévisions estimant que 10 % des achats des consommateurs français utiliseront le canal Internet pour se nourrir, se vêtir ou s’équiper.

Les enseignes sont donc à la recherche de spécialistes pour développer leur stratégie Internet. En début de carrière, un jeune diplômé (les postes sont réservés à des titulaires de Bac+4/5 en commerce ou mieux commerce digital) intègre le métier par un poste dans la distribution traditionnelle. « Il peut décrocher un emploi de chef de produit classique, commente Eric Gandibleu, président de Maesina International Search, cabinet de chasse de tête spécialisés dans les métiers marketing, commerciaux et digitaux. Sa société réalise 200 missions par an pour des salaires moyens tournant autour de 100 000 euros. Puis ce jeune, par proximité avec le Web, pourra décrocher un poste de chef de produit pour le site internet, puis responsable de produit, directeur de produit et enfin directeur du site e-commerce. C’est la voie royale ». Un jeune peut aussi commencer par sur un poste de merchandising en traditionnel puis également évoluer vers le e-merchandising.

A ce niveau, avec peu ou pas d’expérience, les salaires de ces jeunes gens sont peu ou prou ceux de la grande distribution traditionnelle. Un jeune chef de produits digital percevra de 27 000 à 35 000 euros brut par an. Cela correspond au salaire médian d’étudiants sortant d’une d’école de commerce. En fonction du stage, de la notoriété de l’école, de la taille de l’entreprise, ces salaires évolueront de plus ou moins 20 %.

 

« Trois compétences sont indispensables »

Ensuite, ces jeunes gens évolueront soit en interne, soit en multipliant les entreprises pour développer leurs compétences. Ils deviendront alors responsable e-commerce et percevront de 40 000 euros brut par an (petite entreprise avec faible chiffre d’affaires) à 80 000 euros avec prime et variable sur résultat dans les grands groupes. « Pour progresser dans ces métiers, trois compétences sont indispensables, poursuit Guillaume Pestier, directeur commercial de CCLD, un cabinet de recrutement spécialisé sur les métiers du commerce et de la grande distribution. Cette dernière activité représente 40 % de leur activité. Il faut bien maîtriser le marketing pour concevoir la stratégie. Il y aussi une dominante informatique avec une analyse des trafics et une connaissance en droit ». On peut aussi aborder ces métiers par l’analyse de données. On deviendra alors data miner ou data officer d’un site. On peut aussi devenir le spécialiste de la relation client/internaute. Ces fonctions peuvent être rémunérées jusqu’à 100 000 euros brut par an. Leur métier consiste à faire que les internautes achètent sur le site. Tout le souci est de savoir quand les clients veulent acheter sur la toile. En effet, le taux de conversion en achat des internautes est inférieur à 1 % alors que celui d’un client entrant dans un magasin traditionnel est de 50 %. Celui qui arrive à remonter le taux de passage à l’acte de vente d’un internaute est garanti de disposer de salaires conséquents…

 

Cela ne concernera qu’une poignée de dirigeants

Enfin, le graal des métiers en e-commerce est la direction d’un site. Le directeur général est un dirigeant de la grande distribution avec des développements en terme de chiffre d’affaires très importants. Les spécialistes évoquent une hausse du chiffre d’affaires du e-commerce de 60 % d’ici 2020. C’est dire que les dirigeants de ces sites ou de ces filières percevront de fortes rémunérations. Elles devraient avoisiner les 100 000 euros au minimum et parfois atteindre les 200 000 euros voire plus. Mais cela ne concernera qu’une poignée de dirigeants, des spécialistes du produit venant très souvent des hypermarchés traditionnels.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Coliving et coworking : ces nouveaux modèles qui font recette dans l’immobilier

Coliving et coworking : ces nouveaux modèles qui font recette dans l’immobilier

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Chief data officer : c’est quoi ce métier ?

Chief data officer : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

RÉAGIR

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1854 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

BODY MINUTE Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X