emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les salaires devraient augmenter en… 2012

Les salaires devraient augmenter en… 2012
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L’enveloppe consacrée aux augmentations de salaires, devrait grossir de 3 % pour l’année à venir. C’est l’enquête annuelle d’Aon Hewitt qui le précise..

Les budgets d’augmentations salariales sont en hausse. Voici le principal résultat de l’enquête annuelle du cabinet Aon Hewitt publié aujourd’hui, 6 septembre. Un panel de 183 entreprises dans le monde ont été interrogées sur le sujet par le cabinet, cet été, entre le 1er et le 15 août. Résultat : première bonne nouvelle, les budgets consacrés aux augmentations salariales ont augmenté de 2,8 % en 2011, c’est mieux que l’année précédente, 2,6 %. Et pour 2012, la tendance à la hausse devrait se poursuivre. Les entreprises interrogées anticipent une hausse de 3 %. Un bémol, toutefois, ces hausses ne retrouvent pas les niveaux d’avant-crise qui oscillaient autour des 3,3 %.

 

Retenir les talents

Pour 2012, les entreprises affichent 3 priorités. La première : maintenir le pouvoir d’achat à tous les niveaux d’organisation. Cet objectif se traduit par un maintien des augmentations générales, qui en 2012, comme en 2011, devraient suivre la courbe de l’inflation. En 2011, période marquée par une remontée de l’inflation, la hausse a été de 1,7 %. Pour 2012, les prévisions tablent sur 1,9 %. Deuxième axe prioritaire de la politique de rémunération : « le marché des cadres ayant repris, il apparaît comme prioritaire pour les entreprises d’utiliser la politique de rémunération pour retenir les talents », explique Ariane Cabhiac, responsable du conseil en rémunération chez Aon Hewitt. Les augmentations individuelles devraient alors être en hausse de 2,7 % en 2012. Il existe aussi un autre outil : jouer sur d’autres moyens de rémunérations que les salaires. D’après l’enquête du cabinet portant sur l’engagement des salariés en 2011, la rémunération apparaît comme une des motivations principales incitant le salarié à s’engager plus dans son travail. D’autres enquêtes du cabinet nous apprennent aussi que plus d’un salarié sur deux en France se dit prêt à consacrer une partie de son salaire pour améliorer sa future retraite, et un salarié sur 3 est prêt à le faire pour améliorer sa couverture frais santé. Enfin 3e objectif affiché des entreprises : maîtriser les coûts.

 

Le pessimisme prend de l’ampleur

Les prévisions d’augmentations salariales, sont toutefois à prendre avec des pincettes. Comme toutes prévisions, elles ne sont pas gravées dans le marbre. Certes, durant la période des entretiens, les dirigeants interrogés avaient en tête le nouveau décret sur la prime de 1000 euros qui devrait être rédigé à la rentrée. Ils ont pu aussi être témoins des débuts des turbulences boursières, et de la question de la crise de la dette européenne et américaine. Mais le pessimisme, au fur et à mesure du temps, prend de l’ampleur, en ce début de rentrée, comme l’a souligné le sondage de Viavoice publié hier sur le moral des cadres. Les révisions salariales pourraient être revues à la baisse.

Lucile Chevalier

 

La rémunération variable, un outil de plus en plus usité

Dans une entreprise sur 3, les taux d’engagement sont en baisse, note une enquête d’Aon Hewitt portant sur l’engagement des salariés en 2011. La rémunération joue sur l’engagement, mais la reconnaissance de la performance joue aussi. Et les entreprises comprennent de plus en plus l’intérêt qu’elles ont à tirer de corréler le salaire à des objectifs. Ainsi, selon l’enquête du cabinet sur la rémunération variable, 70 % des entreprises ont augmenté leurs enveloppes de rémunération variables en 2011. Cette augmentation peut s’expliquer soit par le fait que les montants versés ont augmenté, soit que le nombre de personnes concernées par cette forme de rémunération a augmenté. Une entreprise sur 5 confirme une tendance à la hausse des budgets de rémunération variable pour les années à venir.

LC

 


 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8666 offres d’emploi en ligne

Fermer X