emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans l'industrie

Les salaires du secteur automobile

 | par 

Les salaires du secteur automobile
Un ingénieur débutant percevra environ 30 000 à 35 000 euros brut par an dans le secteur automobile.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

L’automobile paye bien. En début de carrière, un opérateur de niveau Bac percevra de l’ordre de 20 000 euros brut par an. Le Bac +2 pourra espérer 23 000 euros brut par an alors que l’ingénieur débutera avec 28 000 à 30 000 euros brut par an.

 

Le secteur automobile paye, traditionnellement, correctement ses salariés. Le début de carrière symbolise cela. Un novice, opérateur, doté d’un bac professionnel, débutera sa carrière en percevant de l’ordre de 20 000 euros. C’est environ, par an, 3 000 euros de plus que le Smic. Les mécaniciens, Bac +2, pourront espérer, toujours en début de carrière, quelque 22 000 euros brut par an. Mais, en prenant de l’expérience, en encadrant des opérateurs, il sera payé, après 5 à 10 ans d’expérience, de l’ordre de 30 000 à 35 000 euros brut par an. C’est peu ou prou le salaire que pourra escompter un ingénieur débutant.

 

40 000 euros à 60 000 euros brut par an

Pour ces Bac +5, ces salaires de début (de 28 000 à 35 000 euros brut par an) évolueront rapidement pour ceux qui sauront s’investir dans leur travail.  Après une première expérience de 3 à 5 ans, le (bon) ingénieur dans l’automobile peut espérer de 40 000 à 43 000 euros brut par an. A 15 ans, la fourchette de leurs rémunérations oscillera de 40 000 euros à 60 000 euros brut par an. Ceci précisé, les hauts de fourchettes seront l’apanage des spécialistes des nouvelles technologies plus recherchés que les spécialistes des métiers plus traditionnels comme la production ou la maintenance, moins demandés. Il existe enfin des moyens d’être mieux payés. Les anglophones parlant aussi allemand pourront espérer une hausse de salaire allant de 2 000 à 5 000 euros brut par an.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Digitalisation et disparition des emplois : il faut anticiper

Digitalisation et disparition des emplois : il faut anticiper

Le train de demain : connecté et sécurisé

Le train de demain : connecté et sécurisé

Intelligence artificielle : les emplois qui restent et ceux qui vont disparaître

Intelligence artificielle : les emplois qui restent et ceux qui vont disparaître

Les métiers de l’assurance évoluent

Les métiers de l’assurance évoluent

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

717 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X