emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les salaires vont progresser très lentement en 2011

Les salaires vont progresser très lentement en 2011
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Au 1er semestre 2011, comme en 2010, les salaires devraient très peu augmenter dans le privé. Dans le public, l’Insee anticipe un ralentissement.

Pas de changement à l’horizon des rémunérations. Au 1er semestre 2011, la progression des salaires adoptera le même rythme qu’en 2010, soit une progression lente. Pour rappel, 2010 avait enregistré la plus faible hausse depuis 2000, année d’un freinage consécutif à la généralisation des 35 heures.

D’après la note de conjoncture de l’Insee, à la fin juin, le salaire mensuel de base, la somme qui apparaît sur la 1ère ligne du bulletin de paie, sans prise en compte des primes et avant déduction des cotisations sociales, augmentera de 1,8 % en moyenne par rapport à la même période en 2010. Une hausse qui se réduit considérablement si l’on prend en compte l’inflation. « Face au regain d’inflation, prévu au 1er semestre, les salaires réels stagneraient (+ 0,2 %) », déduit l’Insee. En 2010, la hausse, après prise en compte de l’inflation, a été de 0,6 % après 2,8 % en 2009.

La faute au « chômage élevé » qui pousse les salaires vers le bas, à une sortie de crise encore dominée par la maîtrise des coûts, et aussi à la « forte hausse des cours des matières premières » qui amène dans son sillage une forte inflation, explique l’Insee.

Le salaire moyen par tête dans le privé, prenant en compte les primes et les heures supplémentaire, devrait connaître une plus forte hausse. A la fin du 1er semestre, il serait en hausse de 2 % en moyenne sur un an. En 2010, il a augmenté de 2,9 %, après une hausse de 1,3 % en 2009.

Le public s’en tire moins bien. « Dans la fonction publique, les salaires réels poursuivraient début 2011 le ralentissement amorcé en 2010 », prévoit l’Insee. Le salaire moyen par tête devrait augmenter de 0,7 %. Après prise en compte de l’inflation, il devrait reculer de 0,9 %. En 2010, il a déjà reculé de 0,1 %.

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8855 offres d’emploi en ligne

Fermer X