emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Les techniciens de la métallurgie sont plébiscités par les employeurs

 | par Gwenole Guiomard

Les techniciens de la métallurgie sont plébiscités par les employeurs
Julien Weyrich, du cabinet de recrutement et d’intérim Page Personnel.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Julien Weyrich est directeur senior au sein de la division Ingénieurs & Techniciens pour le cabinet de recrutement et d’intérim Page Personnel. Il explique en quoi les techniciens supérieurs sont recherchés et comment ces derniers peuvent intéresser les employeurs de la métallurgie.

 

« Les techniciens supérieurs sont recherchés par les employeurs de la métallurgie pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il est difficile d’en trouver pour venir travailler dans la métallurgie. Cette population se fait rare : la majorité des Bac +2 poursuivent leurs études. D’autre part, les fonctions techniques ne font pas rêver et le nombre de formés dans ces secteurs est en baisse. Il faut ajouter à cela que ces salariés sont peu mobiles. Résultat : les techniciens supérieurs sont plébiscités par nos clients. D’autant que les entreprises ont augmenté leur critère de recherche. Les employeurs recherchent des experts en technique capable de parler anglais aux fournisseurs étrangers. Ils doivent aussi disposer de qualités comportementales. On leur demande d’interagir avec des équipes tant en externe qu’en interne. Ils doivent discuter avec des sous-traitants et avoir la fibre commerciale pour que le service-client à réaliser soit irréprochable… Mes clients ont alors beaucoup de mal à trouver des techniciens supérieurs en bureau d’études, en chaudronnerie, en service après-vente ou en maintenance. Dans ces conditions, ces techniciens supérieurs sont relativement bien payés. Un débutant  percevra de 24 à 25 000 euros brut par an. Dans le service après-vente, ces rémunérations évoluent rapidement. Quelqu’un se déplaçant à l’international, avec 2 à 3 ans d’expérience, pourra percevoir entre 40 000 et 50 000 euros brut par an. Un technicien supérieur avec 3 à 4 ans d’expérience peut avoir le salaire d’un ingénieur débutant ».

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Chief data officer : c’est quoi ce métier ?

Chief data officer : c’est quoi ce métier ?

La Fédération française du bâtiment mise sur l’apprentissage

La Fédération française du bâtiment mise sur l’apprentissage

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

536 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X