emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Les usines du futur en quête de talents

 | par 

Les usines du futur en quête de talents
L'organisation par lignes de produits a été abandonnée au profit de "mooving lines "
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Airbus, Safran, Daher et Figeac Aéro ont établi cinq sites aéronautiques labellisés «Vitrines de l’industrie du futur ». Quid de cette industrie aéronautique 4.0? On vous explique.

Nouvelles lignes de production, robots autonomes, machines ultraperformantes, l’industrie aéronautique poursuit une mue commencée il y a dix ans. A proximité du Havre, Safran nacelles a révolutionné la chaîne d’assemblage dédiée aux inverseurs de poussée de l’A330neo. Le deuxième fournisseur au monde de nacelles pour moteurs d’avion a investi 20 millions d’euros rien que dans l’outillage et la robotique. 
«Nous avons un plan d’investissement sur une cinquantaine de lignes de production qui vont être transformées ou créées dans les cinq ans à venir. Mais certaines de nos lignes de production sont déjà au format des usines du futur, c’est le cas au Creusot, à Borde, à Villaroche ou au Havre» précise Raphaëlle Giovannetti, directrice du développement RH de Safran.

Des lignes de production transformées

Près de Nantes, l'équipementier aéronautique Daher a lui aussi investi à hauteur de 60 millions d'euros, dans de nouvelles machines. L'usine de Saint-Aignan, où l'on fabrique des clips de jonction de fuselage d'Airbus et des panneaux de voilure, rassemble ainsi quelque 300 salariés travaillant à côté de robots pour draper, par exemple, le carbone des panneaux.
Même chose pour le groupe Stelia Aerospace qui a rénové son usine de Méaulte, dans la Somme, spécialisée dans la fabrication du nez des Airbus. L'organisation par lignes de produits a été abandonnée au profit de "mooving lines ", qui regroupent différents métiers sur des chaînes qui avancent au fur et à mesure de la production. Une évolution conçue pour améliorer la productivité du site et atteindre plus de 650 fuselages et pointes avant produits chaque année ! Pour honorer son plus important contrat, avec Safran, le sous-traitant Figeac Aero a lui aussi parié sur une fabrication ultra automatisée. Celle-ci a pris place sur le site historique de Figeac (Lot) spécialisé dans l’usinage de pièces métalliques. 

De nouvelles générations de moteurs d’avions

L’américain Arconic suit une cadence similaire. A Dives-sur-Mer, dans le Calvados, il développe un projet de ligne de production performante pour fabriquer les aubes de nouvelles générations de moteurs d’avion. «A Saint-Cosme-en-Vairais, dans la Sarthe, nous avons investi dans des machines de très haute technologie destinées à la fabrication d’écrous en titane, notamment pour l’A350 et la montée en cadence de sa production », assure Doris Birkhofer, la présidente d’Arconic France. 
Toutes ces nouvelles lignes de production nécessitent aujourd’hui des paramétrages complexes et donc davantage de polyvalence, et d’interopérabilité. «Les opérateurs d’usinage sont amenés à intervenir aussi bien sur la partie mécanique que logicielle. Ils ne doivent plus seulement savoir faire fonctionner les machines mais pouvoir améliorer leur performance», explique Raphaëlle Giovannetti.

Fabrication 3D et réalité augmentée

De nouveaux procédés ont fait leur entrée dans les usines aéronautiques. Chez Safran, la chaîne d’assemblage dédiée aux inverseurs de poussée de l’A330neo a été entièrement modélisée en réalité virtuelle avant d’être mise en service. La réalité virtuelle sert ainsi pour la conception. La réalité augmentée pour la production et la maintenance. « Nous simulons des fabrications pour évaluer l’écart entre ce que l’on conçoit et ce qui est ensuite fabriqué» ajoute Raphaëlle Giovannetti. La fabrication 3D se développe aussi beaucoup pour produire des parties complexes comme certaines pièces de moteurs d’hélicoptère et de moteurs auxiliaires.

Julie Krassovsky

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Ancien chef pâtissier, il devient courtier en immobilier !

Ancien chef pâtissier, il devient courtier en immobilier !

Transformation numérique : essentielle pour être recruté aujourd’hui

Transformation numérique : essentielle pour être recruté aujourd’hui

Loi Elan : un impact sur les recrutements des bailleurs sociaux

Loi Elan : un impact sur les recrutements des bailleurs sociaux

« Vous aimez trouver des solutions techniques ? Devenez ingénieur génie civil ! »

« Vous aimez trouver des solutions techniques ? Devenez ingénieur génie civil ! »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1115 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X